20 septembre 2012

JEUDI 20 SEPTEMBRE 19h10 : LES VOISINS...

J'ai demandé à la Vieille si je pouvais utiliser un ordinateur ici. Voici sa réponse : « T'as pas un accès à l'école? C'est pas un cybercafé ici. On peut très bien vivre sans. J'en suis la preuve vivante ». En tout cas il n'y a pas de cybercafé dans le quartier. Faut que je demande au Vieux, mais je ne le vois pas beaucoup en ce moment. Et son bureau est toujours fermé comme les 2 autres portes mystérieuses du couloir, j'ai réessayé ce soir discrètement, en vain.

Je suis là depuis dix minutes à écouter les conversations des jeunes du palier, le dos collé à leur porte, mon cahier à la main. Ils sont trois à vivre en colocation, une fille et deux garçons. La fille se plaignait qu'un des mecs ne faisait rien, puis ils se sont marré. Le type semble draguer la fille qui a l'air d'adorer ça. Le troisième larron a l'air plus réservé. Ils ont l'air cool.

Évidemment, je me suis fait choper : un des voisins a ouvert la porte, je suis tombée la tête en arrière. La honte absolue. Ils m'ont demandé qui j'étais :
Je suis en face là..., dis-je en balbutiant.
Ah ben bon courage! Ils sont pas « fun »! Me lance la fille. Tu t'appelles comment?
Sarah.
Moi c'est Yun So, les deux idiots qui vivent avec moi c'est Marco et Kamil.
Bon bah je vais rentrer... (encore une passionnante répartie)
Plutôt que de rester sur le palier, collée à notre porte, viens boire un coca! M'invite un rebeu au loin dans le salon, Kamil sûrement.
Oui une prochaine fois!
Et voilà je m'enfuis comme une idiote lâche et immature.

Mon dieu, je viens de rencontrer des gens sympas! Ça m'a fait chialer devant la télé. Le Vieux est rentré à ce moment là et n'a pas compris pourquoi j'avais les larmes aux yeux devant un jeu télé. Il m'a taquinée en me disant que j'étais ultra-sensible. Mais en général il ne sait pas trop quoi me dire, il est un peu gêné comme moi d'ailleurs. Et il a conclu : « si tu veux reprendre le blouson, il est dans la chambre où tu l'as trouvé, la porte est ouverte ». Puis il est parti dans son bureau. Je n'ai pas osé réclamer pour l'ordinateur.

Posté par sarah_ugly_fat à 19:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]