31 juillet 2013

MERCREDI 31 JUILLET 21h10 : LA CAVE TROIS ETOILES

J'ai dû poireauter au moins trois heures devant la porte de son immeuble. Je dois vous rappeler que dans ma fuite je n'avais ni argent, ni téléphone, la batterie ayant rendu l'âme au cours de la nuit comme une semonce... J'étais totalement paralysée.

Vers 18h30, bingo, David sort de son immeuble et moi je sors de ma cachette, entre deux voitures garées, le pied gauche à droite d'une grosse crotte de chien bien grasse, à quelques centimètres du caniveau ! Un signe de la tournure que prend ma vie. Je me précipite sur David, il sursaute et pousse un cri d'effroi : « Sarah ??? Mais qu'est-ce que tu fais là ? Je t'ai envoyé un message... t'as vraiment une sale tête. »

Et là je fonds en larmes, une fontaine puis un torrent. Il ne m'a jamais vue comme ça. Il n'est au courant de rien, je lui raconte tout. Il réalise la gravité de la situation mais trouve tout de suite une solution : « Il y a un lit de camp dans ma cave pour ce soir en attendant de trouver une meilleure idée demain ».

J'ai repleuré, de soulagement. Vers 20h, le samedi 6 juillet, je me suis donc retrouvée dans sa cave, sur le lit de camp. Il m'a apporté du nutella et des biscottes, et un seau :
- Pour quoi faire ton seau ?
- Ben si t'as envie, quoi...
- Envie de quoi ?
- Ben envie, tu vois bien...
Quelle idiote... toute la journée j'avais fait la tournée des toilettes publiques Decaux, mais là dans la cave, je n'avais plus ce confort.

Croyez-le ou non, je me suis endormie vers 20h10 puis réveillée à 14h le lendemain. Mais comment le prévenir que je suis réveillée ??? Pas question d'aller frapper à sa porte et d'attirer l'attention de son père. La police est à mes trousses désormais et je ne peux pas faire « coucou c'est moi » partout où je passe.

Je me suis retrouvée aux toilettes Decaux du coin pour ma petite toilette du jour (deux jours sans douche, pouah...) puis j'ai attendu de nouveau David entre mes deux voitures au dessus de la crotte qui n'avait bougé depuis hier. Mais que font les agents de propreté ???

« Me refais plus jamais ça, j'ai cru que t'avais disparu pour de bon !!! ». Cette andouille de David me fait sursauter, il m'a vue avant que je le voie.

« Mon père est à ses séances, on a deux heures. Viens prendre une douche. »

J'ai même pris un bain, j'ai vidé le frigo, regardé la télé qui me manquait tant. Puis j'ai redormi douze heures dans la cave.

Ce qui nous amène au lundi 8 juillet. Comme toujours le « provisoire » l'emporte et devient définitif... Tiens on dirait que je parle comme quelqu'un de 50 ans.

Posté par sarah_ugly_fat à 21:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]


MERCREDI 31 JUILLET 16h55 : LE MONDE EST PAVE DE BONNES INTENTIONS...

Le message de Paola me fait réaliser que je ne peux pas disparaître sans laisser quelques explications, notamment pour tous ceux qui m'ont suivie et soutenue pendant un an. Et puis égoïstement, commencer à retranscrire tout ce qui s'est passé ces derniers jours pourrait peut-être m'aider à y voir plus clair.

Je ne peux toujours pas raconter le présent... mais je peux d'ores et déjà balancer tout ce qui s'est passé juste après le « drame ».

Vous n'imaginez même pas l'état intense dans lequel j'étais le soir du 5 juillet. Complètement perdue avec mon Chien, aussi paumé que moi.

Après le cybercafé qui a avalé mon dernier euro, j'ai erré en pleine détresse avec mon toutou épuisé. Cherchant un endroit pas trop risqué pour m'assoupir. J'ai fini sur les berges rénovées, d'anciennes voies rapides pour voiture en cours de transformation pour devenir des voies piétonnes... Je me suis assise derrière une rangée de plantes vertes.

J'ai dû m'assoupir, le Chien entre mes jambes, jusqu'au lever du soleil et surtout jusqu'à ce qu'un SDF bourré hurle à quelques mètres de moi. Il puait, il était moche et rouge de vinasse...

Bref je me suis imaginée un instant devenir comme ça, une épave en un rien de temps... Une idée suffisante pour me donner un regain d'énergie. Mais sans euro en poche, ni carte de métro, il est très difficile d'aller au bout de ses idées. A cela s'ajoute un téléphone portable inutile, totalement déchargé au cours de la nuit.

J'ai dû mettre 2 heures pour rejoindre le lieu de ma destination... avec un chien qui traînait littéralement la patte... ou bien les pattes !

Il était 11h du matin je pense quand je me suis retrouvée dans mon quartier. J'ai vu le reflet de mon visage dans une vitrine, un film d'horreur !!! Des cernes en forme de valises, des cheveux en forme de crinière... Mais cette vision m'encourageait alors à prendre mon destin en main.

Pour autant je n'avais aucun plan en tête, à part observer de loin avant d'affronter... Et là je tombe sur un billet de cinq euros par terre, abandonné. Ah un coup de pouce du destin ! Et une idée qui germe...

Je décide alors d'aller jouer à l'espionne dans ma boulangerie préférée qui fait aussi office de salon de thé. Avec 5 euros j'ai assez d'argent pour m'acheter 4 pains au chocolat !!! Voilà un vrai plan...

Mais non... c'est un bon prétexte pour m'installer dans la partie « salon de thé » à l'intérieur de la boulangerie et observer au loin mon immeuble. Ce qui m'inquiète immédiatement lors du 1er pain au chocolat c'est que tous les volets de mon appartement sont fermés. Aïe ça sent pas bon...

En tout cas la boulangère m'a reconnue, elle a été comme d'habitude, toujours aussi désagréable. Ouf, aucune info ne semble lui être parvenue me concernant...

Pendant mon deuxième pain au chocolat, je réfléchis... des volets fermés c'est un signe de deuil, sans aucun doute. La Vieille est morte, j'en suis sûre... Je ressens presque un soulagement en jetant un œil à mon Chien qui m'attend dehors... Lui, il est enfin débarrassé d'elle...

Bref j'entame mon troisième pain au chocolat quand Yunso entre dans la boutique... Je me retourne à 180 degrés afin de ne pas être vue... Yunso repart aussi vite qu'elle est arrivée et soudainement, je regrette de ne pas l'avoir abordée... Peut-être qu'elle aurait pu m'aider.

Je devrais aller frapper à la porte de mon appartement, advienne que pourra... et je garderai mon 4ème pain au chocolat comme récompense pour mon courage... Je me lève et là je vois une ribambelle de policiers qui débarquent sous le porche de mon immeuble avec dans leur dos une inscription qui en dit long... « Police technique et scientifique »...

C'est la fin... La Vieille est morte et les Experts s'en mêlent, ils vont faire des tests adn partout dans l'escalier, utiliser du Luminol, chercher des mobiles... Tout va les mener à moi. Mes nombreuses disputes crescendo avec elle me désignent comme la coupable idéale... Si j'y retourne, je finis direct en prison. Ce serait débile de se jeter dans la gueule du loup.

La panique me reprend de plus belle, qu'est-ce que je vais devenir ? En attendant je réalise que mon inconscient m'a fait entamer mon quatrième pain au chocolat. Et je découvre que mon Chien a disparu. Je regarde partout de ma tour d'ivoire et je le vois en train de se balader puis de gambader allègrement vers quelqu'un au Rialto... c'est la Mamie qui le reconnaît tout de suite, le caresse puis regarde partout au loin... elle me cherche sûrement...

C'est un signe du destin tout ça : se retrouver là au moment où la police débarque, alors que le Chien me lâche...

Mon sang ne fait qu'un tour... même si la Mamie perd la boule, elle prendra soin de mon toutou qui ne peut pas rester avec moi dans ma cavale...

Je mets les voiles, je cours à une vitesse inconnue pour une sportive comme moi, quinze minutes plus tard je suis déjà loin... les pains au chocolat ne passent pas et je vomis dans une poubelle.

Berk. Je réfléchis à qui pourrait m'aider sans me trahir... quelqu'un que j'aurais aidé aussi... évidemment une seule personne me vient à l'esprit.

Posté par sarah_ugly_fat à 16:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2013

LUNDI 22 JUILLET 23h10

COUCOU

BON POUR LES FANS JE SUIS DESOLEE, C'EST PAS SARAH. C'EST SEULEMENT PAOLA. NE ME DEMANDEZ PAS COMMENT J'AI BIDOUILLEE L'ACCES... JE VEUX QU'UN MAX DE GENS PUISSE ME LIRE.

SARAH A DISPARU IL Y A PLUS DE DEUX SEMAINES ET ON COMMENCE TOUS A S'INQUIETER. D'OU MON MESSAGE PARASITE QUI EST UN APPEL AU CALME ET AU RETOUR A LA NORMAL.

IL S'ADRESSE A SARAH OU A CEUX QUI AURAIT EU DES NOUVELLES DEPUIS. JE SAIS QU'ELLE TIENT A SON BLOG COMME A SON POT DE NUTELLA ET JE SAIS QU'ELLE A DES CONTACTS PERSO AVEC DES GENS QUI LA LISENT. ET JE SUIS LA SEULE DE SON ENTOURAGE A CONNAITRE L'EXISTENCE DE SON BLOG ANONYME...ALORS ME VOILA !

DONC SARAH, RAMENE TON GROS CUL VITE FAIT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
LA SITUATION N'EST PAS AUSSI CATASTROPHIQUE QUE TU LE CROIS. PLUS VITE TU RENTRERA, PLUS VITE TOUT IRA MIEUX. BEN OUI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
ET EN PLUS T'AS RATE TES NOTES DU BAC ET CA , C'EST TROP CON. PARCE QUE MOI J'AI JAMAIS EU DES NOTES COMME CA.

ALORS VITE SORS DE TON TROU ET RASSURE NOUS.

VOILA JE SAIS PAS QUOI DIRE DE PLUS.

PAOLA, LE MONSTRE.

PS : moi pas doué en ortografe...

Posté par sarah_ugly_fat à 23:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 juillet 2013

VENDREDI 5 JUILLET 23h55 : FIN DES EMISSIONS

Je suis dans un cybercafé, là. Tremblante. Je vais m'arrêter d'écrire pendant un moment. Trop dangereux.

Mais j'ai besoin d'expliquer que je suis innocente à ceux qui passeront sur mon blog.

Il était 17h et je rentrais d'une longue balade solitaire. Je voulais inconsciemment vérifier que je ne tombais pas sur ce quelqu'un entraperçu jeudi par ma fenêtre...

Je rentre dans le hall et je commence à monter à pieds... et en arrivant sur le palier du 1er étage je tombe sur un corps inanimé...

Mon dieu, c'est la Vieille. Les jambes sur les dernières marches et la tête par terre. En sang. Elle a des bleus sur les bras. Elle a dû tomber dans l'escalier... Je tâte son pouls, rien. Elle est morte !

Le Chien débarque et la renifle puis j'entends une voix dans l'escalier : « Sarah... »

C'est le Vieux. Il met sa main sur la bouche, choqué en me voyant au chevet de la Vieille...

« Non non... » En un instant je comprends qu'il me croit coupable. Il pense que j'ai poussé sa femme dans l'escalier, que je l'ai tuée !!! Et je ne peux pas me justifier...

La prison, le foyer, la fin du quartier, la fin du lycée, tout se déroule dans ma tête... je ne peux pas supporter tout ça.

La seule réaction que j'aie pu avoir c'est la fuite... et dans un élan incompréhensible, j'ai pris le Chien avec moi.

J'ai erré dans les rues pendant des heures avec lui.

J'ai trouvé ce refuge. J'ai pu payer la connexion avec l'euro que j'avais en poche. Je n'ai que mon téléphone portable, même pas le chargeur...

Je ne sais pas quoi faire. Je suis complètement perdue. Je dois trouver un foyer à ce Chien.

Je vais arrêter de communiquer ici, j'ai peur qu'on me traque, je vais m'enfuir très loin...

Je n'oublie pas tous les gens que j'ai aimés ici, et toutes les belles rencontres faites sur internet grâce à mon blog...

Sarah

Posté par sarah_ugly_fat à 23:55 - Commentaires [3] - Permalien [#]

04 juillet 2013

JEUDI 4 JUILLET 17h55 : DANGER OU HALLU ?

J'étais en train d'écouter de la musique et j'espionnais le quartier comme à mon habitude.

Et je tombe sur quelqu'un qui me regarde au loin. Un visage familier, lointain mais qui ne me revient pas. Me regarde-t-il vraiment ? Je me cache, je reviens à la fenêtre il est toujours là.

Quelqu'un que j'ai connu ? Oui... quelqu'un qui a bien changé.

Mais qu'est-ce que ce quelqu'un fait là ?

Mon Chien me déconcentre, je le regarde un instant puis je reviens à la fenêtre. Le quelqu'un a disparu... Je me précipite dehors dans la rue, et là rien... je fais dix fois le tour du quartier en vain.

Et je me demande si je n'ai pas eu une hallucination...

Posté par sarah_ugly_fat à 17:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


JEUDI 4 JUILLET 15h05 : CAHIER DE VACANCES...

Silence de mort dans mon appart'. Silence de mort sur le palier. Le calme avant la tempête ? Ça sent les vacances... mais que vais-je faire ?

Je ne dois pas oublier qu'il m'en reste, des mystères à éclaircir :
- Qu'est-ce que les Vieux traficotent dans la pièce du fond et dans l'escalier de service qu'ils sont les seuls à utiliser ? J'ai toujours en tête le trafic d'animaux exotiques !!!
- Émilie la fille des Vieux... Où est-elle ? Est-elle encore de ce monde ? Pourquoi est-elle partie ?
- Les tarots, ben oui... les tarots anonymes que j'ai reçus à chaque vacances scolaires avec des "Amoureux", des "Maison-Dieu", des "Pendu"... Débile mais j'aimerais savoir qui a cherché à me faire peur...
- Le bracelet...les bracelets ? Et cette boutique du mystérieux joaillier qui brûle...Je dois relire mes posts cet été pour y voir plus clair.

C'est déjà pas mal, ça pourrait m'occuper tout l'été... et puis il y a mon Chien que je dois protéger de cette tarée.

Posté par sarah_ugly_fat à 15:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juillet 2013

MERCREDI 3 JUILLET 22h50

LE VIEUX : Tu m'empêches de survivre !
LA VIEILLE : Et toi tu m'as empêché de vivre...

Un dialogue digne des Feux de l'Amour... mais lourd de sens...

Posté par sarah_ugly_fat à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

MERCREDI 3 JUILLET 17h20

Il y a de l'électricité dans l'air aujourd'hui. Est-ce le temps ?

Tout d'abord les disputes continuent entre le Vieux et la Vieille... Elle lui reproche d'avoir foutu sa vie en l'air, il lui reproche la même chose. En temps normal ça m'amuserait mais pas avec mon humeur du moment.

Puis il y a aussi du grabuge sur le palier d'en face : j'ai entendu à un moment la voix d'Alyssa hurler à la porte : « Ouvre moi, je veux connaître la vérité... je la saurai avec ou sans toi... ». Oups je me demande si ce n'est pas un effet collatéral de l'arme secrète que j'ai donnée à Fleur de Lys afin de sauver le spectacle de son courroux dévastateur. Sur le coup j'étais fière de moi, mais là un peu moins...

Par curiosité j'envoie un sms à Yunso :
« Ça va chez toi ? »

« Je suis dans ma famille, trop de mauvaises ondes à l'appart' »
« Je voulais te dire tu étais magnifique sur scène, Sarah »

« Keski t'a amenée dans le public ? »
« Toi... »
« Comment savais-tu ? »
« Par Marco »
Sûrement Alyssa, elle a vendu la mèche, elle a dû se plaindre de moi à son frère...
« Ma mère a tout de suite voulu m'accompagner quand elle a su »
« Tu nous as éblouies »

Il n'en fallait pas plus pour m'arracher une vraie larme de plus...

Posté par sarah_ugly_fat à 17:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2013

MARDI 2 JUILLET 21h25 : GAZETTE

Sms de David : « Va lire la gazette du lycée sur Internet !!! »

Je cite quelques extraits et ça me fait assez rire...

« Nous avons pu admirer l'exposition artistique de fin d'année dans le hall du lycée. Chaque année est plus originale, flamboyante et incompréhensible ! 2013 ne déroge pas à la règle... Notre attention a surtout été attirée par un amas d'œuvres contemporaines au dessus des poubelles de tri et qui semblaient mises à l'écart. Cela veut-il dire que l'art est aujourd'hui jetable et qu'il se recycle indéfiniment ? Sûrement le plus beau message de cette exposition ! »
Je ricane et je me gausse... finalement on ne retient que mes croûtes et même s'il y a une sérieuse pointe d'ironie, le plus important est de faire parler de soi en bien ou mal. Tiens l'article est signé Sonia, la fille de mon TPE, ma nouvelle meilleure ennemie. Si elle savait qu'elle ne vient de parler que de moi... LOL REVANCHE x2 !!!

Suite de la gazette sur le spectacle, avec un article signé par Quentin, mon ancien délégué : « Malgré nos têtes fouineuses, le cast a été une grande surprise de dernière minute. Il y aurait eu, paraît-il, quelques mots et maux en coulisses entre Fleur de Lys et Esmeralda. La légende ne dit pas si elles se sont embrouillées comme dans la comédie musicale pour le même homme. De quoi faire le buzz en tout cas et remplir la salle hier soir ! Nous avons apprécié le dépoussiérage de cette comédie musicale, pourtant un peu lointaine pour notre génération. Nous avons savouré avec délice les chanteurs masculins de Notre-Dame... Ils étaient beaux, virils et dégageaient une puissance indéniable. »
Quentin n'est pas très objectif, c'est sa libido d'été qui se réveille, méga LOL !

« Avec ce cast surprenant de dernière minute, nous avons redécouvert le personnage de Fleur de Lys. Une interprétation bien loin de l'original... ce qui n'est pas pour nous déplaire : la Fleur de Lys 2013 s'est révélée plutôt drôle et décalée dans l'acte I, puis imposante lors de son solo de l'acte II. »
Pas fait exprès dans l'acte I. Mais extrêmement fière pour le solo de fin. A moins qu'il parle de mon poids et pas de ma voix ?

« Nous avons été touchés par l'évolution d'Esmeralda tout au long du spectacle, hargneuse dans l'acte I, (perdant même sa voix de rage?) mais sensible dans l'acte II et surtout après sa mort. De quoi nous tirer quelques fausses larmes... »
Vérité ou ironie ?

« Malgré ce résultat enchanteur, nous ne manquerons pas de souligner quelques couacs techniques, notamment un horrible effet sonore en fin d'acte I à nous déchirer les oreilles comme on aurait déchiré un tissu ou rayé un disque.»
Mmmh ça me dit quelque chose...

« Et bien sûr les éternels trous de mémoire qui sont un des attraits majeurs du spectacle parmi nos spectateurs. L'une des protagonistes a particulièrement brillé dans ce domaine... »
On ne saura jamais de qui il parle, moi ou Alyssa...

« Enfin, après toutes ces louanges, il faut souligner le point faible du spectacle, le décor pas du meilleur goût avec une tendance asiatique assez incompréhensible et des effets dignes de films d'horreur »
Mince ce sont mes gargouilles ! Moi je m'en fous, je le savais. Mais ça doit pas plaire à la prof d'arts plastoc... j'espère qu'elle ne lira pas ce brûlot.

Quoi que le reste du monde en pense, je n'oublierai pas cette sensation sur scène, et ces retrouvailles uniques d'après-scène.

Personne aujourd'hui ne me fera descendre de mon nuage.

Posté par sarah_ugly_fat à 21:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

MARDI 2 JUILLET 13h45 : ON CHASSE LES NUAGES...

Je viens de me réveiller. J'ai omis de raconter les quelques petits nuages qui ont traversé la fin de la soirée.

Pendant mon bonheur avec tous mes amis dans les gradins, Alyssa était en train de pleurer dans les bras de ses parents à l'autre bout de la salle et elle semblait regarder dans ma direction...avec un regard noir. Jalouse de mon bonheur alors qu'elle, c'est pas la joie ? M'en fous, je balaie le nuage.

A mon retour dans l'appartement avec le Chien, les Vieux m'ont gravement houspillée, faut dire qu'il était 1h15 du matin et que je ne leur avais rien dit :
- LA VIEILLE : Mais t'étais où ? On a failli appeler la Police !
- MOI : Je faisais partie du spectacle de fin d'année...
- LE VIEUX : C'est vrai ce mensonge ?
- LA VIEILLE : Toi dans un spectacle ? Mais tu y ferais quoi ? Et puis je croyais que t'étais aux décors ?
- MOI : Bon vous allez pas me gâcher la fête...
Je suis allée m'enfermer dans ma chambre avec mon Chien, pour revivre ce moment incroyable de pur bonheur et le décrire et l'écrire... pour le garder dans ma mémoire pour toujours. Coucher à 5h30 après avoir lâché ma plume et volé sur un nuage...

Posté par sarah_ugly_fat à 13:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]