Ces dernières semaines, j'aurai tout fait pour éloigner David de l'appartement, un vrai pot de colle...

Mais après notre discussion de dimanche dernier (cf post du DIMANCHE 30 MARS 2014 20H55 : L'AMITIE RATATINEE), il ne s'est pas pointé pour notre footing hebdomadaire hier soir...

Au début, je me suis dit chouette, enfin débarrassée.

Puis j'ai regardé par la fenêtre à plusieurs reprises. J'ai checké mon téléphone.

R.A.S. David a lâché l'affaire et ça ne me satisfait pas complètement.

Je ne suis pas très logique, je le sais, mais je crois que j'aurais bien voulu qu'il insiste un peu plus. J'ai réussi à le faire fuir une bonne fois pour toutes, et je me demande si je ne suis pas allée trop loin.

Ash me réveille en pleine écriture de ce post, en plein cours de philo : « Mais t'es amoureuse ou quoi ?????? »

La garce, elle a lu par-dessus mon épaule... Et vient se mêler de ce qui ne la regarde pas !!!!

Moi amoureuse ? Il me semble avoir déjà abordé ce sujet... Il faut aimer l'autre physiquement non ? Je le trouve moche, et il a honte de moi devant ses amis ! Si c'est la base d'une histoire d'amour ça !!!

« C'est vrai qu'il est moche !!!! », me lance Ash...

- MOI, en chuchotant : Mais arrête de lire...
- ASH : Je m'ennuie...
- MOI : C'est pas une raison...
- ASH : Y'a des jours je me demande si t'as pas une vie plus passionnante que moi...
- MOI : On peut être belle et avoir une vie totalement creuse...
- ASH : Je prends le compliment, ça veut dire que tu me trouves belle...
- MOI : Ou totalement creuse...
- ASH : En tout cas, t'as de la répartie... Et je reconnais que t'as plus de jugeotte que moi...
- MOI : C'est pas difficile...
- ASH : Tu m'en veux encore pour mon poisson d'avril ?
- MOI : Toi t'as pas l'air de m'en vouloir pour le mien...
- ASH : Même si c'est vrai, c'est le résultat qui compte. En plus je me dis que si c'est grâce à toi que j'ai été élue, alors je te suis redevable... En plus ça voudrait dire que tu m'as choisie...

La prof de philo qui s'habille toujours en rouge et que nous surnommons la Mère Noël hurle dans notre direction : « Les deux là ! On n'est pas au café du commerce ! Et vos notes ne vous permettent pas de ne pas écouter mon cours ! Encore un mot et je vous envoie chez le CPE !!!! »

Trois minutes plus tard, Ash revient à la charge en murmurant: « Elle est relou, hein... ?»

Pas de chance : « CHEZ LE CPE LES COMMERES !!!! »

Étrange qu'elle nous envoie chez le CPE et pas le Proviseur.