J'ai raconté à Ash ce qui m'était arrivé, et elle en a eu des frissons !!!

Les petits enfants étaient increvables, et on a bien dû marcher jusqu'à trois stations de métro.

Les mères prout-prout étaient plutôt sympas, rassurantes et bavardes, elles ont intégré Jessica à leur marmaille sans problème... Le défilé a bien duré une heure : une heure de récolte de bonbons, de chamailleries, de tirage de cheveux, de larmes, de rires...

De quoi épuiser la petite troupe ! Les mamans ont alors décidé de rentrer chez elle et sont venues me saluer.

Sans la voir, j'ai alors hurlé à la marmaille « Jessica on rentre !!!!!!!!!!!!!!!! »

La troupe s'est retournée vers moi, puis a regardé autour... aucune trace à l'horizon de l'ange de la soirée !!!

Je me mets à paniquer... Je viens de perdre la mini-peste de nouveau !

Je suis immédiatement au bord des sanglots, trop de mauvais souvenirs qui remontent ! Je balaie la rue, je cours en rond, je crie partout « Jessica », j'observe toutes les rues adjacentes où le petit « ange » aurait pu aller se cacher... Totale panique !!!

L'angoisse absolue augmente chaque seconde jusqu'à ce que j'aperçoive des petites ailes blanches au loin... dans un caniveau !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

C'est un moment qui dure une éternité... Je reviens 100 mètres en arrière jusqu'aux ailes toutes crottées désormais... Et si on l'avait enlevée ??? Impossible de la retrouver sans ce signe distinctif des ailes...

Je ne me contrôle plus, je chiale comme une enfant de 5 ans aux yeux de tous. Jusqu'à ce qu'une des deux mères prout-prout accoure vers moi et me désigne le troupeau d'enfants...

« Elle est là, mon fils lui a donné son masque de zombie... »

Elle est effectivement toujours dans le troupeau, un masque de zombie à la main ! Elle sourit, ravie de sa petite blague... D'une pierre deux coups ! Elle s'est débarrassée de ses ailes et transformée en zombie afin de se fondre le troupeau... Et elle m'a donné une crise cardiaque !!!

100% peste !

Mais le cauchemar reste à venir...