31 décembre 2014

MERCREDI 31 DÉCEMBRE 2014 23h59

Mon téléphone portable ne prend pas de bonne photo et c'est dommage...

Je suis sur les Champs... Je dis adieu à 2014, seule, devant l'Arc de Triomphe avec des centaines de milliers de personnes. C'est magnifique. J'espère que vous aurez eu l'occasion de voir le direct sur BFM TV !!!

Posté par sarah_ugly_fat à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


MERCREDI 31 DÉCEMBRE 2014 22H25 : LE MONSTRE DE LA SAINT SYLVESTRE (3/3)

Vous n'avez jamais remarqué que votre vie s'accélérait lors des fêtes de fin d'année ? C'est inexplicable...

Les choses se dénouent plus facilement, les gens se lâchent, happés par leur sincérité... ou leur soif insatiable de bonheur ! On est tous pris dans un tourbillon incontrôlable. Est-ce l'euphorie de Noël ? Ou bien une arme divine qui choisit volontairement d'accélérer notre destin ?

Mon dérapage avec David fait partie de cette mécanique implacable qui se calme dès le 2 janvier...

En cette soirée du 31 décembre, je n'échappe pas à cette règle...

Chez Picard, je trouve enfin une bûche sans difficulté... glacée cette fois ! Mais je trouve aussi autre chose d'inattendu... Mrs Lawson en pleines courses-panique de dernière minute !

Depuis le dernier babysitting où Ash a révélé à Jessica que le Père Noël n'existait pas afin de lui tirer les vers du nez, j'ai peur de parler à la mère Lawson. Même si une petite conversation à bâtons rompus serait bien utile pour vérifier si c'est elle qui est à l'origine du mystère New-York... J'ai trop peur qu'elle me descende ! Sa fille est traumatisée ! J'ai même remarqué qu'elle avait trouvé une autre babysitter pour me remplacer...

Alors je me dis que c'est pas le moment de la confrontation d'autant plus que le magasin va fermer... qu'elle est pressée, et moi aussi ! Enfin non, je mens, je suis pas très pressée de rejoindre cette soirée forcée.

Je l'évite, je prends ma bûche, je rase les murs, j'arrive à la caisse... Oh je suis trop douée pour la discrétion même avec ma silhouette extra-large !!!

« Sarah !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! »

Oh non... C'est l'heure du savon... Tu parles d'une discrétion !

Ben non elle me saute au cou ! Et semble hyper gênée...

« Dear Sarah... I know that you know, I'm so sorry... »

Hein ???

Et la voilà partie dans un monologue indigeste de 3 minutes chrono, en dialecte de son cru !!!

« Je te devais un cadeau Sarah. A real reward ! My husband and I owe you so much about this burglar story. You saved our furniture ! I heard about your friend going to New-York behind a door... Your friend Yunso confirmed what I heard and how your friend David was close to you and how he would protect you over there. That was a perfect idea ! But I know you are so humble... The best way for you to accept this gift was to remain anonymous... My daughter told me recently that she knows and that she sacrified this little secret during the last babysit ... So there was an explanation needed... »

« I have to go now, the amabassador is waiting for me... But there is something else I have to tell you... Behind this door at the end of July I also heard about your fears concerning this guy coming from your past. I know you darling, your instinct is so acurate... So I called a PI among my contacts to learn about this guy... Well, he didn't find anything valuable, except that this guy has holes in his daylife, during daytime particularly. The PI couldn't find more... So just be careful. »

«I have to go, but please pass by one day so that we can talk... Jessica loves you so much my dear... I am so delighted that you enjoyed the NY trip... Bye Bye, Happy New Year Sarah... »

Et voilà, cette tornade me balance des tonnes d'info en anglais. Je comprends pas tout ! J'ai pas le temps de réagir... Mais voyant le débit de paroles, j'ai au moins eu la présence d'esprit d'appuyer discrètement sur la touche « record » de mon téléphone, même si j'ai un peu raté le début... Il a fallu que je me repasse dix fois le message avant de pouvoir écrire tout ça...

Très utile et je commence à y voir plus clair... Un morceau du voile se lève enfin. Mais ai-je bien tout compris ???

J'ai fini par partir sans la bûche... que j'avais pourtant payée. Le cerveau complètement retourné !

Posté par sarah_ugly_fat à 22:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]

MERCREDI 31 DÉCEMBRE 2014 19H45 : LE MONSTRE DE LA SAINT SYLVESTRE (2/3)

Pendant qu'on préparait le salon pour l'arrivée du troupeau des invités, je n'étais sûrement pas dans mon assiette...
- ASH : Bon pour la bûche, c'est con... Comment t'as fait pour oublier ?
- MOI : Je suis un peu préoccupée...
- ASH : Ah tu vois que t'es pas insensible à ce qui s'est passé avec David... D'ailleurs, t'es toute blanche...
- MOI : Rien à voir... C'est Rémy en fait... C'est lui mon problème, et depuis longtemps. Y'a un truc, je te promets qu'il y a un truc pas net... Il est partout là où je vais, il essaie de me faire peur avec des allusions... Je me demande s'il a pas piqué des trucs quand tu l'as invité dans l'appart'...
- ASH : Ah... Aïe... Ça me fait penser que... Ben y'a un truc que je t'ai pas dit...
- MOI : Oh non pas encore des secrets...
- ASH : Je voulais pas t'encourager dans ta psychose... Mais bon maintenant que t'en parles...
- MOI : S'il te plaît, balance tout une bonne fois pour toutes !!!
- ASH : C'est pas grand-chose... Mais quand il a passé une nuit ici après la peinture rose de ta chambre... Il a disparu à un moment dans la nuit... Je l'ai retrouvé dans le bureau du Vieux en train de fouiner... Mais je suis sûre qu'il a rien pris...
- MOI : Je crois qu'il lui a piqué ses cigares...
- ASH : Ah super, des cigares... Si c'est que ça...

Vu ce que ça coûte... si c'est que ça ! Hum c'est un voleur, et puis c'est tout !

- MOI : C'est le moment de solder les comptes...
- ASH : Non rien de plus... Il a pas apprécié du tout que je le flique dans l'appart'... Et quelques jours après, il se tapait la morue d'en face...
- MOI : En gros il était coupable... Et il t'a fait croire que c'était toi... la coupable !
- ASH : Ah ouais... Vu comme ça... Oui, t'as peut-être raison.

Sur ce mec, je crois que j'ai raison depuis le début...

Dans ce chaos, Ash ne perd pas le nord : « Et si t'allais voir chez Picard, c'est peut-être encore ouvert ??? »

Je dépéris d'angoisse, et elle ne pense qu'à sa soirée et sa bûche... Me voilà repartie...

Posté par sarah_ugly_fat à 19:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

MERCREDI 31 DÉCEMBRE 2014 19H25 : LE MONSTRE DE LA SAINT SYLVESTRE (1/3)

Je ne suis plus vraiment sûre... Est-ce qu'il y a déjà eu des films d'horreur qui se passaient le soir de la Saint Sylvestre ???

Je crois que je tiens une trame là... Ça se passerait dans mon quartier et le tueur sadique s'appellerait Rémy...

J'étais dans une file interminable chez cette harpie de boulangère qui racontait sa vie à tout le monde... « Ah on a fait un bon chiffre cette année, et aujourd'hui n'en parlons pas... Ça va mettre du beurre dans les épinards... C'est pas la crise pour tout le monde !!!»

On s'en fout sauf elle...

Je voyais le nombre de bûches se réduire à vue d'œil, en plus !

Quand une personne derrière moi a mis sa main sur mon épaule, et m'a fait sursauter ! Je me suis retournée sûrement un peu brutalement...
- RÉMY : Du calme Sarah, faut pas avoir peur comme ça... T'as quelque chose à te reprocher ?
- MOI : Et toi ?
- RÉMY : Moi j'ai aucun couple brisé sur la conscience...

Encore une allusion... Mais cette fois-ci, c'est bien mérité. C'est moi qui ai pourri le cerveau d'Alyssa... Je ne relève plus rien avec lui. Je tremble en silence... Il peut alors continuer à s'acharner sans résistance...

- RÉMY : Dis, tu fais du babysitting parfois... ?
- MOI : Comment tu sais ça ?
- RÉMY : Tout se sait ici... Je vois souvent la petite fille qui regarde par la fenêtre au 5ème...
- MOI : Comment tu la connais ???
- RÉMY : Hé hé hé...

Pour moi, ça ne fait aucun doute. C'est lui qui nous a poursuivies le soir de Halloween. La dernière fois il a fait référence à un costume de clown... Et là il me parle de la petite Jessica...

J'ai commencé à frissonner quand j'ai décodé dans son ton des menaces à peine voilées... Il sait où elle est... Il pourrait lui faire du mal pour m'atteindre... Non je suis folle !

C'est mon tour !

- BOULANGÈRE : Qu'est-ce-que tu veux ?
- MOI : Une bûche...
- BOULANGÈRE : Y'a plus ! Tu t'y prends trop tard... Mais qu'est-ce que tu crois ? Autre chose ?

Je me suis enfuie. Je ne supportais plus le souffle glacial de Rémy dans mon cou juste derrière moi. Mais j'ai vite repris mes esprits, et je suis revenue à l'entrée de la boulangerie devant la porte grande ouverte. J'ai pu entendre cette conversation...

- BOULANGÈRE : Ah Rémy... Vous voulez du pain ? Je vous ai gardé une baguette... Ah je voulais vous dire... Pour le loyer, c'est le 5 du mois, pas le 10, on est d'accord... ?
- RÉMY : Bien sûr madame... Veuillez m'excuser. Je confonds avec mon ancien appart'...

La confirmation que j'attendais depuis longtemps ! Tous mes indices convergent, je sais où il vit.

Il est le locataire de la boulangère. Elle loue un appart' au 3ème étage... C'est l'ancien appart' du photographe. C'est sûrement là où vit Rémy !!! Avec une vue plongeante sur mon appart'.

Mais je ne l'ai jamais vu à la fenêtre... Le rideau est toujours fermé.

Posté par sarah_ugly_fat à 19:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

MERCREDI 31 DÉCEMBRE 2014 18H55 : FIESTA DU 31

Ce soir nous faisons une petite fiesta... Enfin plutôt « ils » font... Ash a invité des copines, des cousines, enfin j'ai rien compris. David invite des potes de S que je déteste. Et moi, ben j'invite personne puisque j'ai pas d'ami, à part David et Ashley. Pathétique, un peu quand même.

Pire ! Ash continue sa mission divine de Cupidon... Elle veut caser ses copines avec les copains de David. Je me demande comment va se finir cette soirée...

Oh motherfucker !!!! J'ai oublié d'acheter une bûche... Oups... J'y vais avant que ça ferme.

Bof, si j'oublie la bûche, personne s'en rendra compte. Si j'oublie de venir à cette fête chez moi, personne s'en rendra compte non plus.

Bon, je vais me promener et voir mon amie la Boulangère...

Posté par sarah_ugly_fat à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 décembre 2014

MARDI 30 DÉCEMBRE 2014 23H45 : L'ENLISEMENT

David est venu me parler dans ma chambre alors que je m'apprêtais à écrire un post sur un autre sujet. Mais sa visite vient de me fendre le cœur...
- DAVID : Je voulais te dire Sarah... Je vais pas pouvoir rester dans ces conditions...
- MOI : C'est une menace ?

Il a soupiré. Puis il a parfaitement bien analysé la situation !

- DAVID : Je comprends que tu réagisses comme ça... Et que ta confiance soit un peu ébranlée... Mais bon... Non, c'est pas une menace. Je me sens trop malheureux. J'imaginais pas que ça se terminerait comme ça... En fait j'imaginais pas que ça marcherait... Enfin tu vois ce que je veux dire... Je me disais qu'un jour, une fois le bec dans l'eau, je te révèlerais la blague... Et tu rirais avec nous.
- MOI : Ben ça a super bien marché...
- DAVID : Bon, je veux pas m'incruster ici alors que je suis plus le bienvenu...
- MOI : Est-ce que je t'ai dit ça ? Non...
- DAVID : Je me sens plus à l'aise... Et puis, ça me fait trop de mal de repenser à ce qui s'est passé, à tout ce que j'ai gâché... Bref. Je voulais te le dire avant de le faire. Allez, bonne nuit Sarah.

Sa voix tremblait. Il avait les larmes aux yeux. J'ai l'impression que c'est moi la méchante maintenant.

Mais je ne souhaite pas qu'il parte... du tout, du tout, du tout.

Posté par sarah_ugly_fat à 23:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

MARDI 30 DÉCEMBRE 2014 12H45 : UNE FILLE ET SES CONTRADICTIONS

Je suis encore en train de payer les effets de ce petit séisme...

Au petit déjeuner, vers 11h30, c'est Ash qui s'est adressée à moi alors que David était absent...
- ASH : Je suis désolée Sarah, moi je voulais bien faire... à ma manière... On te voulait pas de mal... C'était qu'un jeu innocent ! Un peu con quand même... mais très amusant !
- MOI : J'en doute pas... Je t'en veux pas, vraiment... Je sais tout ça...
- ASH : Alors pourquoi ce caca boudin ?
- MOI : Mais je boude pas...
- ASH : C'est pire, tu fais comme si de rien n'était... C'est terrifiant !
- MOI : Je veux plus trop y penser...
- ASH : On efface tout alors ?
- MOI : Oui, c'est exactement ce que je veux...
- ASH : Ben moi non, et David non plus ! Putain, mais vous êtes faits l'un pour l'autre !!!
- MOI : Arrête-toi là, sinon je vais me mettre en rogne cette fois...
- ASH : Ben vas-y !!! Faut quand même que tu te poses des questions... Même si j'ai un peu accéléré le truc... Ben, t'es allée vers lui !!! T'as besoin de lui...
- MOI : Faut que tu prennes le truc en sens inverse...
- ASH : En sens inverse ??? Mais pourquoi faut toujours que tu parles avec des énigmes... ?
- MOI : Tout ça, c'est des mauvaises raisons... Tu comprends ?
- ASH : Ça t'emmerderait quand même beaucoup que je me tape ton petit David hein... ?
- MOI : Oui... Mais ça veut pas dire que je veux sortir avec lui !!!

Ma conclusion l'a laissée coite... Et moi aussi ! Je me perds un peu sûrement moi-même... Ce que je sais c'est qu'on ne construit pas une histoire d'amour sur un mensonge. Il y a le mensonge de mes amis... Il y a peut-être le mensonge que je me suis fait à moi-même..., mais à quel moment ?

Mon Dieu, que les filles sont compliquées.

Posté par sarah_ugly_fat à 12:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 décembre 2014

LUNDI 29 DÉCEMBRE 2014 17H05 : LA FAUTE

Je pense qu'ils sont plus déstabilisés que moi, mes amis, suite à ce petit séisme de Noël. Fort mais fugace... Micro-localisé diront les sismographes !

Je suis celle qui s'en remet le mieux. Normal, c'est moi qui ai décidé de la fin de l'histoire. Mais visiblement les protagonistes auraient bien besoin d'une explication, voire d'une réaction plus virulente de ma part...

Ash marche sur des œufs. David boude de la tête aux pieds. Et moi, ben je suis comme d'habitude... et ça ne leur plaît pas.

C'est David qui a fini par faire le 1er pas alors j'ai pas pu l'éviter. Je ne suis pas un monstre d'indifférence. Il avait un visage très grave, je lui ai souri... J'ai quand même trouvé le moyen d'appuyer sur la touche enregistrement de la box pour être sûre de ne pas rater la fin du téléfilm de Noël de TF1...

Si le mien s'est fini en queue de poisson, ma nature romantique et niaise est vite revenue au galop ! Il faut se nourrir d'amour quelque part, et comme on peut... Bref ! Je deviens pathétique et je m'égare en poncifs !

- DAVID : On va pas rester comme ça ?
- MOI : Comme quoi ? Tout va bien.
- DAVID : Ah non... non... non... tout va mal... On peut pas se comporter comme ça pendant un jour et à l'opposé le lendemain...
- MOI : Je suis comme d'habitude et je te traite comme mon ami.
- DAVID : Ah non, non et re-non... Moi je peux pas, ça me fait trop de mal d'y croire un jour et de tout jeter à la poubelle le lendemain.
- MOI : C'était un petit dérapage...
- DAVID : Non Sarah, tu racontes que des conneries. Tu m'en veux parce que je t'ai avoué ce que j'ai fait avec Ash... Et tu es choquée.
- MOI : Je suis un peu déçue, mais vous êtes pardonnés ! Je suis pas votre mère.
- DAVID : Si tu pouvais éviter de parler de mère au moment de Noël...
- MOI : Je suis désolée.
- DAVID : Moi j'ai besoin de parler, sinon je vais en crever.

Cette phrase m'a brutalement sortie de mon calme implacable dans cette affaire un peu tordue.
- MOI : Tu voudrais que je me mette en colère mais je le suis pas...
- DAVID : Explose merde !
- MOI : Y'a rien de tout ça en moi.
- DAVID : T'as le droit d'être déçue, mais bon... La faute de te faire croire quelque chose de bidon c'est quand même moins grave que la faute de réellement commettre cette connerie bidon...

Et là est tout le débat mes chers blogués. Vous n'avez rien compris à sa dernière phrase ? Moi non plus !!! Voici ses mots samedi matin au réveil, après notre « rapprochement » de 36 heures chrono !...

- DAVID : Si on doit pas avoir de secret, je dois t'avouer un truc horrible, que je regrette beaucoup... J'espère que tu pourras comprendre... Avec Ash, on a... on a...
- MOI : Pas la peine de me faire un dessin...
- DAVID : Non c'est pas ce que t'imagines justement...On t'a fait croire qu'on se rapprochait, qu'il pouvait y avoir un truc entre nous deux... mais c'était une blague. C'est pas possible... C'est inimaginable. En plus, c'est une idée de Ash. Mais bon, j'ai suivi... Et...
- MOI : Tu veux dire que vous avez joué la comédie depuis tout ce temps ???
- DAVID : Ouais, j'en suis pas fier...
- MOI : Mais ça a commencé quand ???
- DAVID : Depuis qu'on rentre du lycée ensemble.
- MOI : Vous avez comploté dans mon dos...
- DAVID : Ben c'était pas méchant... C'était une blague...
- MOI : Mais une blague qui dure deux mois, c'est pas juste une blague... C'était quoi l'objectif ?
- DAVID : Ben, c'était... de te rendre jalouse... Quoi ! Je me rends compte que c'était con en le disant là... Et puis après cette journée, ça l'est encore plus.
- MOI : Laisse tomber, David, je suis pas une marionnette...

Et là s'est arrêté tout net ce début de relation amoureuse. Sans heurt, sans crise, sans scandale. Une prise de conscience froide.

Non, ils n'ont pas couché ! Mais ils m'ont fait croire depuis les vacances de la Toussaint, donc depuis deux mois, qu'ils se rapprochaient inéluctablement... Et je dois avouer que ce stratagème a peut-être marché. Ou plutôt qu'il m'a poussée dans une voie qui n'est pas pour moi... Comment peut-on manipuler à ce point ? Je pense qu'ils n'ont pas réfléchi. Qu'ils ont joué. Et qu'ils viennent de se brûler les ailes sans s'en rendre compte.

Si je n'avais pas commencé à raconter ces « 36 heures » dans ce blog, j'aurais peut-être fait l'impasse, ici, sur tout ça. Comme une parenthèse qui ne compte plus, aujourd'hui.

Suite du dialogue du jour avec David. J'ai écourté gentiment.

« On n'en parle plus et y'aura pas de problème. Ça sert à rien de s'acharner. Y reste du Nutella ? Ou des Rochers ? J'ai un petit creux. »

Posté par sarah_ugly_fat à 17:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 décembre 2014

DIMANCHE 28 DÉCEMBRE 2014 18H55 : LA FIN DU TÉLÉFILM DE NOËL...

La révélation de David a jeté un froid polaire. Un laps de temps de 5 minutes pendant lequel nous avons chacun retrouvé, brutalement, notre place habituelle... d'amis ! Sans possible retour... Tout ça agrémenté de quelques mots doux.

- MOI : Ça me dégoûte...
- DAVID : Exagère pas...
- MOI : Tu voudrais que je dise quoi d'autre ?
- DAVID : Que tu apprécies ma franchise... et que c'est du passé.

Je lui ai demandé de quitter ma chambre. Sans colère. On ne joue pas avec moi.

Après deux ou trois crises de larmes, j'ai repris le dessus. En interprétant ça comme un signe du destin. Un signe qui m'interdit très clairement d'aller plus loin avec David.

Je garde un goût amer de cette frénésie stupide de Noël. J'ai soudainement plus du tout envie de regarder un seul téléfilm de Noël... Puisque le mien ne se finit pas très bien.

Je regrette de m'être laissée aller comme ça pendant près de 36h. Tout part d'une trahison de mes deux meilleurs amis.

Le destin est bien capricieux, mais c'est mieux comme ça. Un blogué m'a écrit « Je n'aime pas trop ce qui est en train de se passer » en message privé. Et il a raison.

Je suis sortie de ma chambre pour préparer le déjeuner, comme si de rien n'était, sans bouder... Ben ce sont les deux autres qui ont boudé tout l'après-midi !

Ils peuvent faire ce qu'ils veulent, ça ne me regarde plus. Ils restent mes amis.

Mon instinct m'a immédiatement plongée en pleine hésitation avec David après le baiser du 25 décembre. Et il avait bien raison. On n'est pas faits pour être plus que des amis. Je ne suis pas faite pour avoir un petit-ami, ni pour l'amour. Je dois apprendre à me contrôler quand je traverse une période miraculeuse... comme celle de juillet après mon incroyable mention au bac... comme celle de décembre après mon beau cadeau au pied du sapin ramené par Ash.

Ce n'est pas grave. La vie reprend son cours, dans deux jours tout sera oublié.

J'en ai presque oublié l'horrible Rémy qui rôde encore... Je vous ai laissés sur cette histoire de sceau rouge et or plaqué sur son cigare. Et bien, voilà où j'ai déjà vu ce sceau... : cf post du JEUDI 11 DÉCEMBRE 2014 13H45 : ÉTUDE SUR LE CIGARE.

De là à imaginer que c'est LUI qui a piqué tout ce qu'il y avait dans la boîte du Vieux... il n'y a qu'un minuscule pas. Ce pauvre type n'a pas les moyens de se payer ce genre de cigare... En revanche, il a eu l'occasion de tout piquer quand il a refait la peinture de ma chambre...

Si « Sarah Saint-Nicolas » vient de prendre sa retraite, « Sara Nickles » l'enquêtrice (comme me surnomme une fidèle bloguée) reprend du poil de la bête... Et celle-là ira jusqu'au bout coûte que coûte... Vous pouvez compter sur elle.

Posté par sarah_ugly_fat à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2014

SAMEDI 27 DECEMBRE 2014 16H15 : LA GUEULE DE BOIS DE NOËL

Jeudi soir, David et moi avons dormi ensemble ! Mais pas dans les mêmes draps !!! Ce n'était pas la première fois... Moi dans mes draps habituels, lui entre mes draps et la couette ! Et cette nuit pleine de sérénité a duré près de dix heures. Malgré les épaisseurs nous séparant, j'ai l'impression d'avoir passé toute la nuit entre ses bras. Sauf la dernière heure où je l'ai pris dans mes bras en sens inverse !

Pas très adulte, mais très mimi tout ça !

Ash a mis les voiles hier, sûrement pour nous laisser le champ libre. Chapeau bas l'amie...

Il y avait un mélange de tendresse et de gêne entre David et moi... Nous avions peut-être peur que l'autre fasse marche arrière ?

Mais le doute a commencé à me ronger... celui d'avoir commis un acte euphorique porté par Noël plus que par mon cœur lui-même, celui de foutre en l'air deux ans d'amitié solide... Il a dû le sentir car il s'est effacé pendant un long moment.

Pendant sa disparition, j'ai ressenti une nouvelle fois cette sensation horrible de manque après celle magnifique de bien-être. Tout ça se transformant en angoisse abyssale...

Quand il est revenu, il a dû sentir que je n'allais pas bien...
- DAVID : Qu'est-ce qui va pas Sarah ?
- MOI : Je sais pas...
- DAVID : J'étais sorti pour t'acheter cette crème pour blouson en cuir... J'ai réalisé que tu portais le blouson depuis le jour où je te l'ai offert... et qu'il avait besoin d'un petit coup de jeune !

Oui souvenez-vous... A l'automne 2012, David m'avait offert ce magnifique blouson en cuir marron qui appartenait à sa maman décédée. Cf post du JEUDI 18 OCTOBRE 2012 15h45 : DAVID ET MOI, post du VENDREDI 19 OCTOBRE 2012 16h, post du VENDREDI 19 OCTOBRE 2012 17h30 : LE BLOUSON, et post du MERCREDI 24 OCTOBRE 2012 13h35 : CREUSER SA TOMBE ! puis post du VENDREDI 26 OCTOBRE 2012 13h35 : NERVOSITE et enfin post du VENDREDI 26 OCTOBRE 2012 20h15 : CABINE D'ESSAYAGE.

Ce blouson résume bien notre début de relation, chaotique !!! Mais il ne m'a jamais quitté ensuite. J'en ai très peu reparlé, car sa présence est devenue naturelle, voire indispensable...

Et là on ne sait plus si je parle du blouson ou de David...;)

Alors quand il m'a rappelé son existence (celle du blouson) et rassuré sur son absence (celle de David), je lui ai sauté au cou. Et nous avons passé le reste de la journée, collés l'un à l'autre... à table, au cinéma, au Quick et enfin sur le canapé.

Avant de retrouver notre lit avec la même configuration que le soir d'avant, je lui ai sorti une phrase tout droit venue du cœur et incroyablement spontanée pour moi... : « Promets-moi qu'on aura jamais de secret l'un pour l'autre... »

Oh le vilain cliché !

La sérénité est revenue tout au long de la nuit...

Jusqu'au matin... Ash était de retour au bercail et faisait tout un boucan dans le salon ! Du Ash tout craché quoi...

David s'est alors assis sur le lit, tout embêté... : « Si on doit pas avoir de secret, je dois t'avouer un truc horrible, que je regrette beaucoup... J'espère que tu pourras comprendre... »

Patatras !!!

Et Noël prit fin !

Posté par sarah_ugly_fat à 16:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]