- TATIE B. : Oh ma petite caille en sucre ! Comme tu es belle...
- MOI : Mais non...
- TATIE B. : Quel bon vent t'amène à moi ma chérie en guimauve ?
- MOI : Je sais pas... Tout va bien ? Je viens prendre des nouvelles...
- TATIE B. : Oh ça me fait plaisir, même si je sais que c'est pas vrai...
- MOI : Ben si c'est vrai Tatie... Enfin presque...
- TATIE B. : Allez viens, on va manger un riz cantonais, le travail attendra.

Je lui ai alors raconté mon rêve... Et elle n'a pas eu la réaction escomptée !
- TATIE B. : Ah ça ma chérie, ça ne va pas du tout si tu fais des rêves comme ça... N'importe quoi ! Non mais n'importe quoi ! Tu mérites mieux que ça, et en plus tu as tout pour réussir... Mais qu'est-ce que c'est que cette angoisse mal placée !!!
- MOI : Ben c'est pas si horrible... si ?

En fait je ne pensais pas qu'elle avait une vision aussi sombre de son métier, elle qui a l'air si joyeuse, si électrique. Elle a éludé la question en levant les yeux.

- TATIE B : Qu'est-ce qui te fait peur ?
- MOI : L'avenir...
- TATIE B. : Avec une mention très bien au bac ???
- MOI : Je crois que c'était un coup de pot... Et puis c'était un bac L...
- TATIE B. : Le bac ? Mais c'est génial le bac ! J'aimerais bien le passer un jour...
- MOI : L'argent, l'appart'... et les études... je sais pas si c'est compatible tout ça...
- TATIE B. : En tout cas, ne compte pas sur moi pour te donner du travail, tu n'as pas le profil !
- MOI : Ah, vous voyez que je suis moche...
- TATIE B. : C'est bizarre que tu me dises ça... Tu penses ça de toi ?

Je n'ai rien répondu. Mais si elle savait que de ma mochitude et de ma grossitude j'ai fait un blog depuis septembre 2012...

- TATIE B. : Y'a un garçon là-dessous, j'en suis sûre...
- MOI : Ah non, je vois pas lequel... De toute façon... De toute façon...
- TATIE B. : Ah ben c'est pas une tare tu sais, au contraire, c'est trop mignon !

Je me demande bien ce que je voulais lui dire, mais elle a visiblement compris.

Peut-être que la crise n'est pas que financière...