Au détour d'une rue, je suis tombée sur un visage trop bien connu adossé à un arbre.

Elle était en train d'essuyer sa chaussure contre un arbre en pleurant.

Je me suis demandée si j'allais lui adresser la parole.

Mais elle avait l'air d'être dans une telle détresse.

Et pourtant c'est ma pire ennemie....

- MOI : Ça a pas l'air d'aller...
- ALYSSA, en larmes et en sanglots : Ça va super, je viens de marcher dans une crotte de chien.
- MOI : Bah ça porte chance...
- ALYSSA : Ben j'en aurais bien besoin...
- MOI : Peut-être l'amour...
- ALYSSA : Comment tu sais ?
- MOI : Je ne sais rien, moi...
- ALYSSA : Si tu sais tout bien sûr... Et tu viens te réjouir ! Tire-toi !
- MOI : Je me réjouis pas du malheur des autres.
- ALYSSA : Mais pourquoi t'es pas comme tout le monde ???
- MOI : Si tu me dis ce qui va pas... je pourrai peut-être t'aider.
- ALYSSA : Qu'est-ce que tu racontes ??? Personne peut rien pour moi, et je veux plus jamais le voir.
- MOI : Qu'est-ce qu'il t'a fait ?
- ALYSSA : Il s'est tapé cette salope de Ashley qui veut me faire chier jusqu'au bout de ma vie.
- MOI : Faut dire que tu lui en as fait voir de toutes les couleurs.
- ALYSSA : Je méritais pas ça... C'était l'amour de ma vie.
- MOI : Tu crois vraiment qu'il serait capable de faire ça ?
- ALYSSA : Elle oui, j'en suis sûre, et après les mecs sont tellement faibles.
- MOI : Je crois qu'elle aurait pu, oui...
- ALYSSA : Qu'est-ce que tu veux dire ?
- MOI : Qu'est-ce qu'il t'a dit, ton petit ami ?
- ALYSSA : Tu te souviens de Grégoire ?
- MOI : Oui je sais que tu sors avec le maître nageur.
- ALYSSA : Je l'aimais tellement...

Et elle a fondu en larmes en continuant à s'échiner à nettoyer sa chaussure pleine de crotte puante.

- MOI : Alors qu'est-ce qu'il t'a dit Grégoire ?
- ALYSSA, reniflant : Rien, je veux plus l'entendre, il a ri quand je lui en ai parlé. J'ai voulu casser la gueule de Ash, mais je me suis calmée.
- MOI : Qui t'en a parlé ?
- ALYSSA : Mon frère...
- MOI : Pfffff... Je crois que Ash a fait d'une pierre deux coups.
- ALYSSA : Qu'est-ce que tu veux dire ?
- MOI : Je crois pas une seconde qu'elle se soit tapé ton mec... Elle a quelqu'un d'autre en vue. Mais elle veut pas que ça se sache. Je crois qu'elle a monté un truc chelou, un écran de fumée.
- ALYSSA : N'importe quoi.
- MOI : Parle avec ton mec.
- ALYSSA : Je vais pas m'abaisser à ça...
- MOI : Comment ton frère le sait ?
- ALYSSA : Bah il habite en face !!! de chez toi.
- MOI : Bah moi j'habite avec elle... Demande à ton frère qui lui a dit... Et pourquoi c'est lui qui te l'a dit ? Il t'a pardonnée ?
- ALYSSA : L'outing forcé ? Ben oui il m'a pardonnée. C'était con de ma part. Mais j'étais jeune et jalouse.
- MOI : Bah enquête un peu et après on en reparle.
- ALYSSA : Pourquoi t'es aussi gentille avec moi ? Ou alors tu me balades pour que je me ramasse encore plus la gueule ?
- MOI : Je te promets rien... mais fais-toi une opinion par toi-même...

Je l'ai laissée à sa crotte de chien.

Je me demande si ça va pas m'exploser à la figure tout ça.