La discussion avec Alyssa m'a beaucoup travaillé l'esprit ces derniers jours. Alyssa est très amoureuse, et son histoire est gâchée à cause des petites manigances de Ash. J'aimerais prendre le parti de Ash, mais pas au prix d'une histoire d'amour sincère sacrifiée.

Visiblement, Alyssa ne s'est pas réconciliée avec Grégoire, puisqu'elle revit chez ses parents et que je n'arrête pas de la voir dans la rue.

Moi qui n'ai jamais goûté à l'amour... ben ça me fend le cœur tout cet imbroglio. Et la clé c'est bien qu'Alyssa discute avec Grégoire. Qu'est-ce que je peux faire ?

J'ai trouvé assez facilement l'adresse de Grégoire dans le 15ème en faisant un recoupement sur les réseaux sociaux (Facebook – Instagram, merci !) et une recherche sur Internet.

Je connais son nom de famille, je me suis pointée à l'interphone... Et j'ai appuyé sur le bouton.
- GRÉGOIRE : Oui c'est qui ?
- MOI : Une amie qui te veut du bien.
- GRÉGOIRE : Ça m'avance pas ! C'est un canular ?
- MOI : Tu reconnais pas ma voix ?
- GRÉGOIRE : Non pas du tout.
- MOI : Tu m'as mis 16 au bac alors que je suis nulle en sport...
- GRÉGOIRE : Han... Sarah !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
- MOI : Mince je pensais pas que tu me reconnaîtrais aussi facilement.
- GRÉGOIRE : Entre, j'habite en souplex...
- MOI : Oui je sais...

Il m'a embrassée comme du bon pain ! Totalement surpris... et enjoué ! Ben je savais pas que je pouvais être aussi bien accueillie...
- GRÉGOIRE : Je suis hyper surpris de te voir... T'es magnifique.
- MOI : Arrête tu vas me faire rougir.
- GRÉGOIRE : Comment t'as trouvé mon adresse ?
- MOI : C'était pas difficile...
- GRÉGOIRE : T'as changé... t'es vachement moins ado, et plus femme...
- MOI : Ah t'es sûr ?

Ce qui m'a beaucoup gênée, c'est qu'il a jeté un rapide coup d'œil à ma poitrine en disant ça... Je vais finir par croire que c'est mon atout principal... Pas très valorisant. Mais c'est peut-être mieux que rien... pour quelqu'un qui revient de loin. Comme moi.

- MOI : Ma visite a un but...
- GRÉGOIRE, avec un air coquin : Tout ce que tu veux Sarah.
- MOI : Euh... Bah c'est à propos de ta copine...
- GRÉGOIRE, visiblement déçu : Ah... Bon... Bah elle m'a soûlé ! Ash m'a demandé de faire un truc... Et je peux pas dire non à une fille...
- MOI : Ah ? C'était une proposition indécente ???
- GRÉGOIRE : Mais non, n'importe quoi ! C'est ce que croit Alyssa... Pfff... Mais ça m'a amusé ce petit stratagème de Ashley... Et j'aurais dû en parler à Alyssa. C'est bête tout ça.
- MOI : T'es vraiment amoureux ?
- GRÉGOIRE : Elle me plaît beaucoup, je la vois changer sous mes yeux.

Bizarrement en disant ça, il a de nouveau regardé ma poitrine. Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

- MOI : Bon tu vas faire un effort pour la reconquérir ?
- GRÉGOIRE : Mais je l'ai pas perdue, elle boude un peu et ça lui fait du bien. Elle va finir par revenir.
- MOI : Elle pleurait dimanche contre un arbre en se déchaînant contre une crotte de chien. Faut que tu fasses quelque chose...
- GRÉGOIRE : T'es devenue Cupidon Sarah ? Ce rôle te va à merveille.

Il m'a dit ça avec un sourire de séducteur. Il m'a offert une bière, j'ai pris un fond de jus de fruits périmé. Je suis repartie, pas très rassurée quant à l'issue de tout ça. En me demandant pourquoi je me mêle de tout ça contre mon amie Ashley.

Mais c'est cet amour gâché qui me touche, je ne me contrôle pas.