02 juillet 2015

JEUDI 2 JUILLET 2015 11H45

Je suis allée rendre visite à Mme Rondin aujourd'hui. Elle était plus sereine que la dernière fois, elle parlait gentiment aux infirmières... Mais elle était aussi beaucoup plus faible.

Nous n'avons pas reparlé de sa révélation... Mais elle a sorti quelques petites phrases sibyllines...

« On ne mesure jamais assez les conséquences de ses actes... mais bon, comment vivre si on anticipe tout ? »

« J'ai passé ma vie à réfréner ma propre nature... la fermeté froide... très peu pour moi ! »

« Il ne faut pas se tromper de métier... et on a peu de nouvelles chances dans la vie... la messe est dite avant 30 ans... »

« J'ai toujours été très proche de mes enfants, c'est au moins ça. À force de me pincer toute la journée, j'avais un torrent d'amour à donner le soir. J'ai tout donné à mes enfants. Mais il y avait de la place pour d'autres pourtant... »

« Je pense que tout va s'arranger, tu sais, j'y travaille tous les jours »

Face à son état, il m'était difficile d'objecter, de questionner, de harceler... J'ai bu ses paroles brutes en espérant comprendre plus tard... Peut-être que vous y voyez plus clair que moi ?

J'ai un mauvais pressentiment. Mais j'essaie de garder la tête froide... Une dernière épreuve de rattrapage m'attend mercredi (Unité de valeur ratée en janvier...).

Posté par sarah_ugly_fat à 11:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]


01 juillet 2015

MERCREDI 1er JUILLET 2015 22H25 : À LA BOUGIE...

La fin de mes partiels m'a un peu empêchée de gamberger... Mais l'obscurité de mon appartement m'amène à la réflexion depuis la révélation de Mme Rondin. Tout ça est peut-être anodin. Ou alors fondateur... Entre les deux mon cœur balance...

David est passé en fin de journée, il ne comprend pas non plus pourquoi l'électricité a été coupée dans mon appartement alors que tout le reste de l'immeuble est éclairé normalement et que tout a l'air conforme dans mon tableau électrique...

Il m'a quand même lancé une petite vanne... « T'aurais peut-être dû rester chez EDF ». Ben oui mais c'était 10% moins cher et il n'y a pas de petites économies.

Il a quand même réussi à me trouver un numéro d'appel chez mon fournisseur... on m'a alors répondu que ce n'était pas de leur ressort, mais qu'il fallait appeler EDF... ??? Quand j'ai appelé le numéro d'urgence qu'on m'a donné, le service était en attente... jusqu'à ce que mon téléphone se décharge...

Et quand j'ai tenté d'utiliser le fixe, il n'y avait aucune tonalité...
- MOI : Pourquoi tu marches seulement quand t'en as envie ?
- TÉLÉPHONE : Chuuuutttt je dors...
- MOI : S'il te plaît...
- TÉLÉPHONE : Pas d'électricité, pas de téléphone !
- MOI : Mais tu marches pas à l'électricité...
- TÉLÉPHONE : Idiote...

Et puis plus rien. J'ai dû aller chercher David à la rescousse dans sa chambre de bonne... : « Ben oui c'est normal, ton téléphone ne marche que sur la box qui elle n'a plus d'électricité... C'est ça le souci maintenant que tout le monde est en dégroupage sans abonnement France Télécom... »

France quoi ???

Bref je me retrouve un deuxième jour dans le noir... et pas qu'au sens propre. Mais j'ai toujours l'espoir d'une petite flamme au fond du gouffre...

Posté par sarah_ugly_fat à 22:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juin 2015

MARDI 30 JUIN 2015 20H55 : POWER OFF

J'avais déjà connu des coupures d'électricité... mais au moins je savais pourquoi ! En effet le début de l'indépendance a été un peu chaotique... et quelques factures ont été oubliées !

Maintenant, c'est bien simple, je suis prélevée sur mon compte CIC ! Donc c'est pas un impayé.

Ce soir, quand je suis rentrée de mon avant-dernier partiel, il n'y avait plus rien. Ni lumière, ni télé, ni frigo...

J'imagine que la coupure a eu lieu tôt dans la journée... car le frigo a eu le temps de faire pipi dans toute la cuisine. Le Chat était en train de boire l'eau stagnante, berk !

J'ai tout essayé, tous les boutons du tableau électrique dans la cuisine... rien ! J'ai tenté d'appeler David à la rescousse, personne ! Ash n'est pas là ce soir, mais bon sans regret, elle ne servirait à rien.

Je me suis dit qu'il faudrait appeler mon fournisseur d'électricité, Direct Énergie, mais je n'ai pas leur numéro. Je n'ai aucune facture papier, tout est seulement disponible en ligne et je n'ai rien imprimé.

Je pourrais tenter de surfer sur Internet... mais mon téléphone n'est pas un smartphone... et mon abonnement à 2€ ne m'autorise pas à surfer... Ma tablette se connecte en wifi mais je n'ai plus de wifi car ma box n'a plus d'électricité... Un cercle terriblement vicieux.

Je vois bien quelques réseaux disponibles en wifi mais ils sont tous sécurisés.

J'ai fini par aller sonner chez les voisins d'en face, mais personne n'est venu répondre... et pourtant il y avait bien quelqu'un dans l'appartement... qui était en train de faire quelque chose... avec quelqu'un d'autre. Sûrement pas le meilleur moment.

Je me retrouve comme une idiote sans électricité, sans solution. J'ai plus qu'à réviser ma littérature anglaise à la bougie.

Et à utiliser mon mémorable cahier pré-blog qui me rappelle des souvenirs de 1ère...

Posté par sarah_ugly_fat à 20:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2015

LUNDI 29 JUIN 2015 23H10 : LE MORCEAU

C'était dimanche. Sous un beau soleil narquois. Je me suis pointée à l'hôpital à l'improviste.

Mme Rondin était en train de pester contre une infirmière... « Je suis pas encore 6 pieds sous terre, vous m'entendez hein ? Je peux aller aux toilettes toute seule !!! »

Je lui ai laissé dix minutes avant de m'annoncer (le temps qu'elle arrive aux toilettes toute seule, la porte ouverte...).

- MME RONDIN : Mince, t'étais là !
- MOI : Oui, euh non, je viens juste d'arriver à la seconde...
- MME RONDIN : Je me sens pas bien, je me sens fatiguée, et tout le monde qui vient me voir, ça me fatigue encore plus.
- MOI : Je vais partir alors, je vais vous laisser...
- MME RONDIN : T'es folle, tu restes. Elle me gratte cette perruque...
- MOI : Oui c'est normal, elle est de travers...
- MME RONDIN : T'as raison, c'est ridicule...

Elle a alors jeté sa perruque en l'air de son lit jusqu'au couloir... et elle atterri sur une infirmière !!!
- INFIRMIÈRE : Mme Rondin... Enfin... Mais qu'est-ce que je vous ai fait... ?
- MME RONDIN : Rien, c'est ça le problème, rien... Bon Sarah, heureusement que t'es là... Raconte-moi tes partiels, toutes tes réussites...

Je lui ai donc raconté mes plantades de jeudi puis de vendredi et toutes celles à venir. Elle toussait beaucoup, puis buvait... Parfois elle perdait le fil, somnolait, se mettait à ronfler quelques minutes avant de revenir parmi nous.

Des ronflements qui me rassuraient... Quand on ronfle, on respire !

Et puis à un moment, elle a commencé à froncer les sourcils et tout est devenu plus grave... « Je ne sais pas trop ce que la vie me réserve... Je ne voudrais pas partir avec ce que j'ai sur le cœur... Et même si je dépasse le mal, c'est l'occasion... Sarah, c'est à propos de Rémy. Oh je sais pas trop si c'est important ou non... J'aurais peut-être dû te le dire avant... »

En quelques secondes, elle m'a craché le morceau. J'ai à peine réagi...

« Ah bon. Ah. Pendant longtemps ? Bon. D'accord. Il fait chaud hein... »

Ce n'est que maintenant que je comprends toutes les implications...

Posté par sarah_ugly_fat à 23:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LUNDI 29 JUIN 2015 11H45 : COUP BAS DU TÉLÉPHONE

PS du 2 juillet : Coupure d'électricité pendant 5 jours ! Est-ce que ça existe encore de nos jours ??? Je vais vous raconter tout ça...

Samedi, j'ai eu le malheur de répondre à mon fixe. Je l'ai pris entre quatre z'yeux après ce guet-apens déprimant...

- MOI : Tu m'en veux ou quoi ?
- TÉLÉPHONE : T'avais qu'à t'intéresser à moi avant...
- MOI : Ah oui, c'est tout ce que t'as trouvé ?
- TÉLÉPHONE :... Il fallait au moins ça pour attirer ton attention.
- MOI : Tu pourrais aussi apporter des bonnes nouvelles...
- TÉLÉPHONE : Ah non, je veux frapper un grand coup !!!
- MOI : C'était vraiment nécessaire de jouer avec la vie des gens ?
- TÉLÉPHONE : Au moins, maintenant tu peux plus te passer de moi...
- MOI : Comme tous les fixes, tu vas finir à la poubelle...
- TÉLÉPHONE : Si tu continues comme ça, c'est un appel funèbre que tu vas recevoir !!!
- MOI : T'auras toujours le dernier mot hein ?
- TÉLÉPHONE : C'est tout ce qui me reste face au téléphone portable... Au moins je ne suis jamais déchargé.
- MOI : Mais je peux te débrancher...
- TÉLÉPHONE : À tes risques et périls !!!

L'humour absurde est peut-être la seule arme que j'aie trouvé pour braver l'absurdité de la vie.

Le fils de Mme Rondin m'a appelée... : « Les médecins ont dit qu'il fallait prendre des dispositions au cas où... »

C'est horrible. Une fin annoncée.

Je lui ai rendu visite dimanche. Avec une grande révélation à la clé... ou petite... je ne sais toujours pas.

Posté par sarah_ugly_fat à 11:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 juin 2015

VENDREDI 26 JUIN 2015 3H45 : CIRCONSPECTION NOCTURNE

Ce dessin caché derrière ma peinture rose me turlupine. Je n'ai pas trop de doute sur son origine... mais la signification reste totalement opaque pour moi. Et au final je me demande s'il y a réellement un sens... Moi ça m'arrive de dessiner tout et n'importe quoi sur mes feuilles de note quand je m'ennuie. Bon de là à dessiner tout et n'importe quoi sur un mur au pinceau...

Autre mystère apparu ce soir : un de mes tiroirs a été vidé. Tous mes tiroirs sont censés être pleins à rabord vu mon niveau d'organisation... Et bien maintenant j'en ai un vide... La fée du ménage serait-elle passée par là ? La Chat aurait-il bouffé tout son contenu ? Encore aurait-il fallu qu'il ouvre le tiroir avec ses petites pattes... Non, sérieusement... Quelqu'un est venu fouiner dans mes affaires !

Oh patatras... je sais ce qui a disparu... le téléphone... le mobile cassé le soir de la saint-Sylvestre !!! Je l'ai toujours gardé, en me disant qu'un jour il révélerait ses secrets. Mais à quoi bon sans carte sim, sans vitre tactile, sans batterie, sans coque... sans rien, quoi ! Il est en bouillie !

Mais s'il a disparu, c'est que cette poubelle hachée intéresse quelqu'un. Et si c'est Rémy, c'est très inquiétant. Pourquoi maintenant ? Et comment ??? Est-ce que Ash lui aurait ouvert la porte pour se venger du bac qu'elle va rater à cause de moi ??? Avec elle on ne sait jamais.

Voilà où j'en suis, en pleine insomnie. Il y a un vieux reste de gâteau rose de mon anniversaire dans mon frigo. Ça pourrait peut-être me calmer.

Posté par sarah_ugly_fat à 03:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 juin 2015

JEUDI 25 JUIN 2015 22H10 : PSCHITTT

Quand je suis allée voir Mme Rondin mardi, elle était très en forme, en tout cas, en apparence... Elle avait mis sa perruque horrible, elle faisait les 400 pas, elle tournait comme un lion en cage.
- MOI : Tout va bien Mme Rondin ?
- RONDIN : Mais oui ! Impeccable ! J'en peux plus d'être ici...
- MOI : Bon ça me rassure...
- RONDIN : J'ai hâte de reprendre le travail.
- MOI : Ah bon ? Ça y est vous êtes guérie ?
- RONDIN : Ah oui, je le sens... arrête donc de me regarder comme ça !
- MOI : Mais...
- RONDIN : Elle est si dérangeante que ça cette perruque ? Pour une fois que je peux me faire une couleur sans passer trois heures chez le coiffeur...

Je suis restée 45 mn, elle ne m'a rien dit de très intéressant... Pourquoi m'a-t-elle convoquée quelques jours auparavant pour m'annoncer soi disant quelque chose d'important ?

Avec le recul, je crois qu'elle n'y arrive pas... ça reste coincé. J'imagine, quand on porte un cancer, que les jours ne se ressemblent pas. Elle doit osciller entre l'incertitude de la maladie et l'espoir de la guérison et ça doit donner le ton du jour...

Tout compte fait, je préfère qu'elle n'ait rien envie de dire : je la retrouve telle que je la connais et c'est bien mieux comme ça.

Un suspense qui aura fait pschitttt...

Posté par sarah_ugly_fat à 22:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2015

MERCREDI 24 JUIN 2015 23H10 : ENNEMI À TERRE...

Rémy est assis sur « mon » banc dans la rue. Il a le regard vide, serait-il bourré ? Non... je ne crois pas... quand il a un coup dans le pif, il est très agressif. Là il est abattu...

Tout concorde en ce moment... Rémy est en train de s'adoucir... ou de lâcher le combat... Je ne sais pas.

Auparavant, toutes les occasions étaient bonnes pour me faire tourner en bourrique, il jouait avec moi comme un hamster dans une roue.

Depuis ce jour où il a battu en retraite par sa fenêtre et qu'il a collé du papier journal pour éviter que je le transperce de mes yeux laser, la guerre n'est plus pareille. Il n'a plus la niaque. Je ne le croise quasiment plus. Et là il est amorphe sur le banc en pleine nuit...

On dirait même qu'il se morfond... Un chagrin d'amour ?

Anecdote du week-end dernier chez la boulangère...
- MOI : Je vais vous prendre... ben tout ce qui reste !
- BOULANGÈRE : Les 8 ???
- MOI : Oui pourquoi ? C'est pas que pour moi...
- BOULANGÈRE : C'est aussi pour votre petit ami...
- MOI : Ça vous regarde pas...
- BOULANGÈRE : Si, ça me regarde, car il paie plus son loyer !
- MOI : Mais... de quoi vous parlez ? Je suis pas la petite amie de votre locataire...
- BOULANGÈRE : Et mon cul c'est du poulet ? Alors vous lui direz qu'au lieu de se goinfrer de mes pains au chocolat, il ferait mieux d'honorer ses dettes...

Oui, le vent a tourné... Lui qui était adulé, il a lâché le star-system pour l'anonymat. L'ennemi est à terre... je le sens. Serait-ce le moment de lui porter le dernier coup ? Je ne sais pas comment... Tout ce que je sais c'est qu'il ne m'attendrira pas.

En attendant, demain c'est « partiels ». Ça a été repoussé de début juin à fin juin car il y a eu des fuites sur le sujet... Enfin parait-il... parce que ces fuites ne sont pas venues jusqu'à moi ! Puis j'enchaîne mes rattrapages début juillet. Je ne vais pas vous mentir, je n'ai pas brillé aux partiels de janvier : l'inspiration m'a lâchée... à moins que je ne l'ai jamais eue. Sauf il y a un an. Le retard s'accumule...

Posté par sarah_ugly_fat à 23:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

MERCREDI 24 JUIN 2015 20H : LUNE ET ANNULATION !

- ASH : T'as vu ? On en parle partout... Y'avait plein d'erreurs dans l'épreuve d'histoire-géo...
- MOI : Comment ça ?
- ASH : Ils ont mis une photo de la lune en 1972 alors que la légende parlait de 1969...
- MOI : Ça change quoi ? La lune elle a pas changé entre 1969 et 1972 !
- ASH : Mais les touristes sur la lune si !
- MOI : Y'a des touristes sur la lune ???
- ASH : Lance Armstrong et tout ça...
- MOI : Lance Armstrong ? C'est pas un cycliste ?
- ASH : Oh mais on s'en fout, faut qu'ils annulent l'épreuve... C'est révoltant. Je vais manifester...
- MOI : En voilà un sujet de manif', arnaque à la lune...
- ASH : Tu me soutiens vraiment pas, hein... Je me suis grave plantée en histoire-géo et tu veux pas m'aider !!! Si j'ai pas mon bac ce sera de ta faute !

Je suis restée coite et elle a claqué la porte. Décidément selon sa mère et maintenant selon elle, tous les résultats du bac ne dépendent que de moi... Comme si ma mention TB de l'année dernière m'avait donné une responsabilité...

Ash a beau avoir fini les écrits, elle est toujours sur les dents !

Il faut dire que je n'ai pas la tête à la suivre dans ses délires...

Sûrement mon rendez-vous d'hier avec Mme Rondin.

Posté par sarah_ugly_fat à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juin 2015

LUNDI 22 JUIN 2015 19H45

S'il y a bien quelque chose qui me fait relativiser ma relation vénéneuse avec Rémy... c'est l'état de santé de ma petite assistante sociale.

Elle m'a appelée aujourd'hui sur mon fixe (décidément ce téléphone n'apporte que des mauvaises nouvelles) : elle veut me voir, c'est important, on ne sait jamais ce qui peut se passer, la vie est trop courte pour garder des secrets...

Sa voix sentait la fatigue, la résignation , l'abandon.

En temps normal je ferais des plans sur la comète sur le secret qu'elle veut me révéler... Mais là je spécule surtout sur sa maladie et son avenir...

J'essaie de ne pas imaginer le pire, mais je ne peux plus m'en empêcher.

L'histoire est totalement différente de celle de la Mamie. Sa mort m'est tombée dessus à l'époque, brutalement et sans prévenir...

Je crois qu'une longue maladie est une chance pour les vivants, celle-ci nous offre une dernière chance en fait, de nous connecter à eux, et de nous préparer tant bien que mal à survivre à leur départ...

Bon, peut-être que j'anticipe trop là...

Je vais me plonger dans mes partiels.

Posté par sarah_ugly_fat à 19:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]