29 novembre 2014

SAMEDI 29 NOVEMBRE 2014 11H25 : LES CHEVEUX DE SHARON...

Il s'est passé un événement un peu déstabilisant hier... pendant les Feux de l'Amour !!! Avec un impact inattendu... sur ma vie !!!

Un des personnages a changé de couleur de cheveux, afin de paraître inaperçu. C'est Sharon. Elle est devenue brune. La Mamie en a parlé dans sa carte postale... Elle aussi s'est teint les cheveux, de la même couleur, prétend-elle.

Anecdote rigolote ? Bien plus que ça...

Une idée étrange me vient à l'esprit... Depuis quand Sharon est devenue brune ??? Ça me paraît étrangement récent, pas loin de ma rentrée à la fac...

Je me décide à faire des recherches sur Internet afin de replacer son changement couleur de cheveux dans le temps... Je compare le numéro des épisodes aux USA avec ceux diffusés en France... C'est compliqué parce que TF1 en diffuse 1,5 par jour !!!

Mais le verdict finit par tomber...C'est en octobre 2014 sur TF1 que Sharon devient brune...

Lors de ma confrontation avec la mère Rinaldi, la belle-fille de la Mamie, j'ai appris que cette dernière était décédée fin septembre 2014.

Putain !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ça ne colle pas... encore un mensonge !!!!!

Pas si sûr... Un énorme doute surgit. La Belgique et la Suisse ont de l'avance sur le feuilleton en VF sur la France... Pourrait-elle l'avoir vu là-bas ???

Saperlipopette !!! Pourrait-elle avoir été exilée là-bas ?

Voyons... Elle aurait pu poster cette carte au plus tôt début septembre quand j'étais à New-York... Pas avant ! Ci-dessous le message de cette carte...

« Ma douce Sarah, j'espère que tu profites de New-York. Je pense tous les jours à toi dans ma nouvelle prison. Au moins il y fait très beau même en cette mi-saison. J'en ai profité pour rajeunir un peu : mes cheveux ont changé de couleur... comme Sharon ! Je t'embrasse très fort et j'espère qu'à ton retour tu auras cette carte que j'ai bien eu du mal à poster. Ta vieille mamie qui ne t'oubliera pas, Antonella »

Mon enquête me donne une réponse presque ferme : les pays francophones limitrophes de la France diffusent le feuilleton avec 5 mois d'avance selon Internet... Et dans 5 mois, Sharon sera redevenue blonde !!! C'est ce que disent les fans de la série...

La Belgique et la Suisse ne sont peut-être pas une bonne piste, alors on en revient au décalage suspect entre la carte, la date de décès donnée par la mère Rinaldi et le changement de couleur des cheveux de Sharon...

Mmmmhhh, je crois que ma plus ancienne bloguée a raison... L'anguille n'arrête pas de faire trembler la roche... Sauf que cette roche est bien trop lourde pour moi toute seule... Je ne peux pas dégager l'anguille avec mes petits bras...

Mais le plus bouleversant pour moi, c'est le contexte dans lequel le personnage des Feux change de couleur de cheveux... Sharon se fait passer pour morte...

Posté par sarah_ugly_fat à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 novembre 2014

VENDREDI 28 NOVEMBRE 2014 11H45 : FEU DE JOIE !

« Sarah, viens donc te joindre à nous plutôt que d'admirer cette carte depuis dix minutes... »

Mon dieu, prise la main dans le sac !!!

Et c'est Rémy qui m'alpague... tout en finesse !!!

Je rougis de la tête aux pieds. Mais je ne peux pas m'enfuir... Je me cache encore plus dans mon écharpe. Et je finis pas faire un pas vers eux. Heureusement il faisait nuit, de quoi cacher toutes mes plaques de stress et de honte...

- MOI : Salut...
- RÉMY : Tu veux te joindre à nous ? Je sais pas si tu connais mes amis...

Ses amis ???????????????????????????? Tu parles !!!! Je les connais depuis plus longtemps que lui ses « amis »... Bon c'est pas tout à fait les miens par contre...

- KAMIL : Mais oui, c'est notre petite voisine d'en face...
- RÉMY : Ah bon ? Mais quelle coïncidence...
- MOI : Comme si tu le savais pas...
- RÉMY : Je te jure... aucune idée !!! Tu faisais quoi à décrypter cette carte ?
- MARCO : Tu la connais pas par cœur depuis le temps ?

J'aurais peut-être pas dû agresser Rémy alors que j'étais en position de faiblesse, le vent tourne alors définitivement en ma défaveur...
- KAMIL : Je crois que Sarah a repéré un beau garçon à l'intérieur...
- SARAH : Oui c'est tout à fait ça...

Kamil à ma rescousse ??? Une excuse pas très crédible au final...
- MOI : Bon bah je vous laisse, faut que j'aille faire les courses...
- RÉMY : Salut Sarah, à très bientôt j'espère...

Cette dernière phrase dite sur un ton bien sardonique m'a fait froid dans le dos et résonne encore aujourd'hui à l'heure où je relate ces faits.

Je me suis alors échappée, c'est le mot. Mais je me suis quand même retournée... Ils ricanaient à trois... Et j'étais probablement au centre du feu de joie.

Et cette nuit, j'ai rêvé que Rémy me caressait le bras... tout en essayant de m'arracher l'autre !!! Sauf qu'on était dans le Train de la Mine, une attraction bien connue de Disneyland Paris... Ah l'inconscient. Et pour finir, le train plongeait dans les flammes à toute vitesse avec nous deux, seuls passagers à son bord.

Posté par sarah_ugly_fat à 11:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 novembre 2014

JEUDI 27 NOVEMBRE 2014 19H45 : LES NOUVEAUX AMIS

Vu, en rentrant de la fac ce soir, un truc qui ne m'a pas plu du tout...

J'ai fait un pas dans mon immeuble, toute éberluée, puis je suis ressortie immédiatement pour vérifier que je n'avais pas rêvé... ou plutôt fait un cauchemar...

Non, non, ils étaient bien là tous les 3...

Kamil, Marco... et Rémy ! À la terrasse du Rialto, en train de boire un verre, de parler, de sourire et même d'éclater de rire.

J'ai pu les espionner un petit peu... J'ai monté discrètement mon écharpe sur la moitié de mon visage, puis je me suis dirigée vers la carte extérieure du Rialto, collée à un pan de terrasse. « Croque-monsieur, croque-madame, salade italienne », bref pas de quoi m'occuper plus d'une minute sans avoir l'air louche...

Mais je réalise que c'est Rémy qui monopolise toute la conversation, et les deux autres rient bêtement. Marco a l'air sous le charme, il se marre tout le temps, et fait ses yeux de merlan frit !

J'entends des bribes de conversation : « Vous la connaissez, celle de la blonde et de la brune belges ? ». Rémy est en train de raconter des blagues... Ouais, super... « C'est parce qu'elle avait trois tétons... ». Succès assuré...

Pendant ce temps j'apprends par cœur les prix des croques et des salades « service inclus » ! Bien m'en a pris... la discussion se déplace...
- RÉMY : Alyssa m'a dit...
- MARCO : Elle me pardonnera jamais...
- RÉMY : Mais si... de l'eau a coulé sous les ponts... Et puis je vais lui parler en douceur...
- MARCO : Tu ferais ça ?
- RÉMY : Je lui dirai qu'on est devenus potes, et qu'il est temps de passer à autre chose...
- MARCO : J'ai l'impression que c'est du solide entre vous...
- RÉMY : On va fêter nos 5 mois...

5 mois d'accouplement (hum !), depuis fin novembre / début décembre, ça fait fin juin / début juillet comme « début »... N'est-il pas sorti avec Ash en août ???

Sacrebleu, Rémy continue dans la même veine... « Je pactise, j'hypnotise, je divise »... Encore que, sur cette dernière étape, je n'en suis pas encore totalement sûre... Je n'ai en fait aucune preuve de ses mauvaises intentions.

« Hé Sarah ! Quelle surprise ! »

Gloups, prise la main dans le sac... ou plutôt la tête dans le menu !

Posté par sarah_ugly_fat à 19:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2014

MERCREDI 26 NOVEMBRE 2014 19H45 : FEU ET GLACE

J'ai l'impression de commencer à vivre ce que Yunso a vécu il y a quelques mois...

Quand je suis rentrée ce soir de la fac... j'entendais des rires marqués avant d'ouvrir la porte. Et quand je l'ai ouverte, cette satanée porte, j'ai vu Ash et David en train de se chatouiller sur le canapé.

Mon arrivée semble les avoir bloqués ! Et en plus ils avaient l'air gênés... Ils ont détourné le regard et se sont dispersés ! Ash m'a même proposé de me préparer un goûter...

Méga louche... Chien et chat deviennent bien trop complices pour être honnêtes... La Glace et le Feu pourraient-ils devenir compatibles ?

Alors évidemment, vous allez me dire que je vois le mal partout. Mais je vous avais déjà parlé de leur retour du lycée en simultané pendant la Toussaint...

Bon, soyons raisonnable ! Physiquement, ils ne jouent pas dans la même catégorie. Donc je vais pas imaginer n'importe quoi. Mais l'idée que leur complicité amicale dépasse celle que j'ai avec chacun d'eux ne me fait pas plaisir... du tout... du tout...

Serais-je une amie possessive ??? Première nouvelle...

Mais je l'ai tellement cherchée, cette amitié pendant toute ma vie... Peut-être que je ne veux pas la partager...

Je vais bouder toute la soirée. C'est moi la patronne ici, non mais !!!

Posté par sarah_ugly_fat à 19:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 novembre 2014

MARDI 25 NOVEMBRE 2014 18H55 : COMPTOIR POUBELLE

Petite discussion au local poubelle en fin d'après-midi avec Yunso, ma voisine préférée...
- MOI : Tu connais quelqu'un qui fume le cigare et qui habite dans le quartier ?
- YUNSO : Le cigare ? Ah berk ! Ma mère te dirait qu'il n'y a pas pire pour se polluer les bronches...
- MOI : Le père de Marco, il fume le cigare...
- YUNSO : Ah bon ? Je le connais depuis ma naissance... Je savais pas, t'es sûre ?
- MOI : Je l'ai vu l'autre jour, devant le bar...
- YUNSO : Y'avait une occasion particulière ?
- MOI : Ben non... il venait de se faire jeter par sa femme...
- YUNSO : Oh ça c'est pas une occasion particulière ça... c'est le quotidien !
- MOI : On dirait qu'elle porte la culotte !
- YUNSO : C'est à peu près ça... Elle pique des colères, il bronche pas... Ma mère me dit souvent qu'elle est une bombe à retardement...
- MOI : Je devrais peut-être en parler avec ta maman, puisqu'elle sait toujours ce que les gens ont au fond de leur cœur...
- YUNSO : Oui, ben peut-être... mais pas avec sa fille !!!
- MOI : Est-ce que la mère de Marco pourrait en vouloir à son mari de quelque chose ?
- YUNSO : Je sais pas... peut-être... Pourquoi tu dis ça ?
- MOI : Une intuition... Est-ce que tu sais si elle aurait pu le mettre dehors, ou l'inverse ? Est-ce qu'il pourrait avoir déménagé ?
- YUNSO : Le père de Marco ? C'est impensable... Il quitterait jamais sa femme... Je les ai toujours connus tellement liés...
- MOI : Ils s'aiment et se détestent alors ?
- YUNSO : Oui c'est un peu ça... Fais gaffe tu vas devenir comme ma mère...

Ben oui sa mère est extralucide !!!

Elle me tend ainsi une perche pour vendre la peau de l'ours qui est sous mes yeux depuis plusieurs mois... Je vais tenter d'être subtile... entre deux sujets futiles.
- MOI : Marco il est 100% gay hein ?
- YUNSO : Mouais...
- MOI : Et Kamil il est 100% hétéro ?
- YUNSO : Tu le connais ! C'est un collectionneur de filles... Il n'aura pas assez de toute la planète féminine... Il a de quoi s'occuper avant de se tourner vers les garçons... C'est vrai que j'ai eu un doute à un moment... Mais j'allais pas très bien à ce moment-là... J'ai foutu en l'air ma fin d'année à cause de mes idées débiles...
- MOI : De toute façon, si c'était le cas, tu t'en foutrais ! Tu peux avoir tous les garçons que tu veux...
- YUNSO : Dis tout de suite que je suis une bimbo...
- MOI : Non t'es une femme inaccessible, et tu les fais tous fantasmer...
- YUNSO : Ah bon ?
- MOI : Si je te le dis...
Bon bah moi, j'ai fait le max... J'ai enrobé une insinuation dans un énorme compliment. J'ai à peu près la conscience tranquille.

Et je finis par le plus important...
- MOI : Vous avez pas eu des problèmes de connexion Internet ces derniers temps ?
- YUNSO : Pourquoi ? Toi t'en as eu ?
- MOI : Oui, oui...
- YUNSO : Ben non, ça me dit rien... à part qu'on a reçu un avertissement d'Hadopi...
- MOI : C'est quoi ça ?
- YUNSO : Tu sais c'est la police des téléchargements illégaux... Marco était pas content... On télécharge pas... On fait tout en streaming... Mais il a réalisé que notre wifi était pas sécurisé... Alors il l'a bloqué. Y'a sûrement eu un voisin qui l'a utilisé pour télécharger comme un goret !

Ce qui explique le blocage chez nous. Moi non plus je n'ai jamais téléchargé... mais maintenant que j'ai des colocataires, je peux me douter d'où ça vient ! Je vis avec deux gorets... Je vais pas trop le dire à Yunso parce que ça reviendrait à dénoncer l'un des deux.

Mais bon cette connexion sauvage ne pouvait pas durer. On va devoir s'abonner et s'habituer à payer...

Posté par sarah_ugly_fat à 18:55 - Commentaires [3] - Permalien [#]


24 novembre 2014

LUNDI 24 NOVEMBRE 2014 12H05

Je tremble en tenant cette fameuse carte postale entre mes doigts. Son dernier souffle y réside...

Peut-être que l'histoire s'arrête là finalement. Pourquoi chercher compliqué quand la vie peut être tout simplement ingrate... ?

Je l'observe une dernière fois dans ses moindres recoins... Derrière ses coups de crayon je retrouve toute son exubérance et sa joie de vivre... La Mamie a utilisé un feutre bleu épais et est allégrement sortie du cadre réservé à l'écriture, écrasant ainsi la traditionnelle indication du lieu représenté... « Port de Saint-Raphaël ». C'est au milieu derrière tous ses coups de feutre. C'est pour ça que je n'ai pas tilté la première fois sur l'endroit.

En tout cas, c'est un joli signe d'adieu, moi j'ai adoré vivre là-bas pendant 2 mois avec David. Une belle coïncidence...

Je crois que je vais refermer ce livre plein de tendresse. La mère Rinaldi a été claire... Secouer le cocotier sème la zizanie dans sa famille et ce n'est pas ce que je veux. Je pense que cette histoire de prénoms est loin d'être innocente. Mais si on change de prénom, on change d'identité... et c'est rarement un choix. Déterrer un vieux traumatisme de famille pour satisfaire ma curiosité, ce n'est pas pour moi.

Mais, je ne vais pas non plus m'endormir sur cet échec... car la Mamie m'a mise sur une autre piste, très prometteuse, en me poussant à la confrontation avec sa belle-fille...

Le cigare ! Bon j'imagine que le père Rinaldi ne doit pas être le seul à fumer le cigare dans le quartier... Mais si c'était lui qui avait jeté le cigare du 3ème étage ? Et si c'était lui qui vivait dans cet appartement depuis le départ du photographe ? Et si c'était lui qui observait notre immeuble ? Et s'il était de mèche avec le photographe ? Et s'il était responsable de ce laser rouge intrusif dans mon appart' daté d'il y a quelques mois ?

Ça y est, le roman continue...

Posté par sarah_ugly_fat à 12:05 - Commentaires [6] - Permalien [#]

23 novembre 2014

DIMANCHE 23 NOVEMBRE 2014 12H45 : FÉROCITÉ

La mère Rinaldi m'a bloquée dans un coin avec une force herculéenne et à l'abri des regards... J'étais terrifiée, mais j'ai tout fait pour donner le change... J'ai maintenu mes yeux ouverts à défaut de vraie force physique défensive.
- MME RINALDI : Tu crois que tu me fais peur ?
- MOI : Oui je crois que je vous fais peur...
- MME RINALDI : Tu vas la fermer petite conne ! Ma fille a vraiment raison de te détester...
- MOI : Elle est comme vous, de la glace dans le sang.

Elle a alors serré mon poignet très fort...
- MME RINALDI : Tu es qui pour me juger ?
- MOI : Vous me faites mal...

Réalisant alors sûrement la violence de la situation, elle m'a soudainement lâchée... et a repris ses esprits.
- MME RINALDI : Qu'est-ce que tu veux savoir ? Hein ?
- MOI : Je veux qu'on me dise quand elle est morte...
- MME RINALDI : Le 30 septembre 2014, t'es contente ?
- MOI : Non je suis pas contente ! Pourquoi me cacher cette date ? Hein ? Depuis le temps que je la réclame ?
- MME RINALDI : Va-t-en maintenant...
- MOI : J'ai pas fini... De quoi elle est morte...
- MME RINALDI : Tu sais bien qu'elle avait Alzheimer...
- MOI : Je sais très bien que non ! On me l'avait confirmé au commissariat y'a six mois quand vous avez porté plainte contre moi. Vous utilisez cette excuse pour enfouir toute curiosité sur cette histoire de prénoms...
- MME RINALDI : Dans son sommeil, comme ça, comme une vieille... elle est morte dans son sommeil !!! Et maintenant ? Tu te sens mieux ?
- MOI : Est-ce qu'elle a dit quelque chose pour moi ?
- MME RINALDI : Non.
- MOI : Est-ce qu'elle aurait laissé quelque chose pour moi ?
- MME RINALDI : Non.
- MOI : Comment vous croire ?
- MME RINALDI : Je suis prête à tout pour me débarrasser de toi...
- MOI : Elle est morte où ?
- MME RINALDI : Dans un centre pour les séniles !
- MOI : Où ça ???????????
- MME RINALDI : Dans le Sud de la France.
- MOI : Où ça ???????????
- MME RINALDI : Vers Saint-Raphaël...

Et cette dernière réponse m'a cloué le bec. Voilà où j'avais déjà vu ce port représenté sur la carte postale de la Mamie. (cf post du MARDI 18 NOVEMBRE 2014 21H45 : LA CARTE POSTALE). C'est Saint-Raphaël...

Pourquoi je connais ce lieu ? Et bien mes blogués doivent se souvenir que c'est dans cette région que j'ai fait la morte pendant deux mois l'été 2013 après la chute de la Vieille dans l'escalier. J'ai travaillé dans un camping avec David et nous avons eu plusieurs fois l'occasion d'aller manger une petite glace sur ce port...

Pour la première fois, une vérité est sortie de la bouche de cette harpie. Peut-être que le reste l'est aussi...

Elle a alors compris mon désarroi, probablement, et a repris le dessus : « Fiche le camp, ne remets plus les pieds ici ! C'est pas une petite dinde comme toi qui va semer la zizanie dans ma famille ! Tu entends ? »

Je me suis retrouvée sur le trottoir en moins de 10 secondes. Hagarde. Sans défense. Déçue.

Jusqu'à ce qu'un signe inattendu et sans rapport fasse son apparition...

Sur le devant de la terrasse, le père Rinaldi était en train de fumer un cigare, en toussant..........................

Posté par sarah_ugly_fat à 12:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 novembre 2014

SAMEDI 22 NOVEMBRE 2014 18H10 : LE MARC DU CHOCOLAT

Ça y est, je suis au Rialto... et j'en suis à mon troisième chocolat chaud viennois (avec double crème chantilly), j'ai un peu mal au cœur. Il faut dire que j'ai pris des Ferrero Rochers avant de venir... le cacao est en train de me monter à la tête.

Je visualise le contenu séché des rebords de ma tasse... comme si j'allais pouvoir y lire un signe... comme dans du marc de café... mais avec du chocolat !

J'aurais pu prendre de l'alcool, ça donne du courage non ? Mais moi ça me fait dormir. Il manquerait plus que ça !!!

J'observe le père, puis la mère Rinaldi et je me demande bien à qui je dois m'attaquer en premier. Vaut-il mieux prendre un chemin plus facile, mais plus long ? Ou escalader la face nord ?

Le père est en train d'essuyer des verres au comptoir. Il est seul. Je vais vers lui pour régler ma note. Peut-être une bonne excuse pour tenter une approche ?
- M. RINALDI : Alors 3 chocolats... 11 euros et soixante dix centimes... Laisse tomber les centimes...

Aïe. Ça me déstabilise. Et ça torpille mes bonnes résolutions. Avant même que je le malmène, il répond par la gentillesse. Il a dû sentir que j'allais le cuisiner...
- MOI : Je peux vous poser une question comme ça...
- M. RINALDI : Allez file Sarah...

Il a un regard de chien battu. J'en déduis que c'est le seul membre de la famille qui ne m'en veut pas.
- MOI : Vous me croyez quand je vous dis que je regrette tout ça...
- M. RINALDI : Il ne faut plus en parler maintenant, elle est partie, c'est du passé.
- MOI : J'ai... J'ai besoin de faire mon deuil.
- M. RINALDI : Comment veux-tu faire ton deuil ? Elle n'est plus là, c'est tout.
- MOI : J'ai besoin d'en savoir plus...

Je sentais alors dans ses yeux qu'il voulait dire quelque chose.

Mais, évidemment, la mère a débarqué comme toujours. Elle a donné un ordre à son mari, il a baissé les yeux et s'est exécuté en fuyant dehors. Elle s'est ensuite attaquée à moi...
- MME RINALDI : Tu es seulement tolérée ici, rien de plus...
- MOI : Je fais rien de mal... Je consomme... Je paie...
- MME RINALDI : Je te vois rôder depuis tout à l'heure, comme un vautour !

Sa hargne me redonne du courage et de l'énergie. C'est le moment.
- MOI : Elle est pas décédée en région parisienne hein ? Vous l'avez emmenée très loin ?
- MME RINALDI : C'est une maladie chez toi !!!
- MOI : Pourquoi vous dîtes rien ? Vous pourriez enfin vous débarrasser de moi pour de bon.
- MME RINALDI : T'es toujours là à fouiner, à remuer le couteau dans la plaie sans scrupule...
- MOI : Je comprends pas ce que vous affirmez...
- MME RINALDI : Tu comprends pas le français ?
- MOI : Je comprends pourquoi elle vous aimait pas du tout votre belle-mère...
- MME RINALDI : Je suis pas obligée de t'écouter remuer la merde...

Elle me montre la porte de sortie et compte me planter là. La colère commence à monter. Le temps est venu de déployer mon plan d'attaque...
- MOI : C'était quoi son prénom ? Gina ou Antonella ?

Elle s'arrête net dans son élan. Et se met à nettoyer une table sans se retourner vers moi. Elle fait mine de ne pas avoir entendu, mais elle masque très mal ses émotions. Même de dos. Je dois continuer... sans m'arrêter...
- MOI : Et vous c'est quoi votre prénom ? Livia ? Claudia ? Ou bien Francesca ? Hein ? Ça sort d'où Francesca ? Et pourquoi vous avez besoin de trois prénoms vous ? Comment on doit vous appeler ? Je crois que je vais demander à la boulangère parce qu'elle est toujours bien au courant...

La mère Rinaldi a alors lâché son torchon et s'est ruée vers moi comme une furie. Je m'attendais presque à une gifle. J'ai fermé les yeux dans la précipitation. Mais elle m'a attrapé le bras et m'a traînée violemment dans l'arrière-cuisine...

Le début de la confrontation tant recherchée...

Posté par sarah_ugly_fat à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

SAMEDI 22 NOVEMBRE 2014 15H10

Depuis le temps que j'en parle... il est temps d'affronter mes démons !

Ceux du moment en tout cas... Et ils concernent la Mamie et la fin de sa vie. On me balade allègrement. Marco a fermé la porte de toute discussion brutalement. Mais j'ai une autre piste en tête. Avec une stratégie bien précise.

Il ne manque plus que le culot... que je n'aurai jamais ! Je suis née sans... Alors, à un moment je me suis dit que je pourrais utiliser le culot de mon amie Ash... Mais ça brouillerait la stratégie initiale.

Je pourrais faire durer la plaisir jusqu'à ce qu'un courage miraculeux me frappe par le Saint-Esprit... et souffrir en silence. Ou je peux me lancer dans le vide sans parachute, histoire de m'en débarrasser au prix de tous les risques. Mais bon, je ne voudrais pas finir en paria définitive du quartier...

Allez, j'y vais. Je vais au bar. Je vais contempler l'ennemi avant de m'y attaquer. Je pourrais éventuellement faire marche arrière. Je sens que je vais faire marche arrière. Je sens que je vais rester là.

Je crois que j'ai pas fini les Ferrero Rochers...

Posté par sarah_ugly_fat à 15:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

SAMEDI 22 NOVEMBRE 2014 0H15 : LA PETITE MUETTE

Babysitting ce soir chez les Lawson. Avec l'espoir de tirer les vers du nez de la petite Peste Jessica...

Elle a prétendu détenir un secret sur mon voyage à New-York lors d'un récent passage à la maison ... (cf post du MARDI 28 OCTOBRE 2014 18H45 : SECRETS DE PESTES) : « Je sais qui a offert le voyage à Sarah... »

Sauf qu'elle a embobiné Ash en lui faisant cracher tout un catalogue de gros mots... Et ma petite Ash n'a rien obtenu en échange !!!

J'ai donc décidé de la prendre par les sentiments en lui apportant le chat qu'elle a gardé deux mois et demi pour moi. Un chat de gouttière trouvé... dans une gouttière ! Un chat pas très poli : il bouffe, il grandit, il dort, il bouffe... On ne serait pas là, ça changerait rien ! On n'est bons qu'à lui refiler des croquettes...

Discount quand même ! Faut pas exagérer !

- JESSICA : Kitty-kitty, le petit chat...
- MOI : Je l'ai amené exprès pour toi...

En une fraction de secondes, elle lui tire la queue, il la griffe, elle chiale. Du coup ça se retourne contre moi...
- JESSICA : Il est pas gentil ton chat...
- MOI : Et toi t'es gentille avec lui ?
- JESSICA : Je veux plus le voir, je veux plus te voir, je veux voir ta copine rigolo !
- MOI : Oh non...
- JESSICA : Je veux la voir, pourquoi tu l'apportes pas avec toi ?
- MOI : C'est pas un objet, ni un animal...
- JESSICA : Moi je la veux que pour moi ! C'est mon animal à moi !
- MOI : Non Ashley c'est pas un animal...
- JESSICA : T'es pas gentille...

J'ai envoyé un SMS dépité à Ash... Et elle m'a répondu avec courtoisie : « Men bats les couilles de ta gamine ! C'est une menteuse, lâche l'affaire ! Bisou ! »

Une soirée pour rien... Quand je l'ai titillée de front, la petite Jess, elle s'est braquée : « C'est pas gratuit, les secrets, et ce soir tu mérites pas... vilain chat ! Vilaine toi ! »

Sale gosse vraiment. Sale mentalité. Il faudrait que la maxi-peste babysitte la mini-peste... afin que la petite muette retrouve sa langue !!

Mais je ne sais pas si au final la plus difficile à convaincre ne sera pas la mère... Surtout après l'événement de la nuisette... (cf post du SAMEDI 15 NOVEMBRE 2014 15H45 : NUTELLA J+1).

Grrrr...

Posté par sarah_ugly_fat à 00:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]