03 juillet 2014

JEUDI 3 JUILLET 2014 12H05 : CHERE MAMIE...

J'ai décidé d'écrire à la Mamie. Maintenant que Yunso m'a apporté la lettre de la Mamie à Marco, je connais son adresse et je sais qu'elle s'inquiète.

Au moins, à elle, je peux tout dire...

Alors je me lâche...

« Mon brave Chien a rendu les armes le week-end avant le début des épreuves... »

« Le bac s'est passé, bien ou mal, je ne sais plus trop... Je me suis laissée porter par l'inspiration comme une plume dans quelques sujets alors que d'autres épreuves ont pesé une tonne sur mes épaules. »

Je lui raconte le secret de la fille du Vieux, comment j'ai trouvé un coffre derrière un tableau après visionné des vieilles cassettes vidéos... comment on l'a ouvert, David et moi... puis comment on a découvert les prélèvements pour la clinique sur un relevé de compte... puis trouvé le nom de la clinique... puis visité la clinique... Je lui annonce le coma d'Émilie... la révélation du Vieux sur l'accident... Et toute cette culpabilité à cause des cultures de cannabis.

C'est sûr, la Mamie va adorer, c'est comme un épisode des Feux de l'Amour... Mais le sort d'Émilie, ça pourrait la rendre triste aussi... Je la connais...

Je lui parle de mon émancipation puis de mes 18 ans qui sont passés inaperçus.

Et enfin je lui annonce que j'ai trouvé un accord honnête avec le Vieux qui me loue l'appartement à bas prix.

« Je me sens un peu plus chez moi maintenant... Il me reste plein de chambres... et beaucoup de place. » Avec l'espoir qu'elle revienne un jour...

Je lui fais un petit topo des prochains jours qui m'attendent... les résultats du bac demain... puis la comédie musicale mercredi 9, la remise des diplômes le 10 puis le bal de fin d'année...

En post-scriptum, je lui demande de passer par Yunso pour m'écrire à cause de ma boîte aux lettres toujours vide... Yunso qui se fera un plaisir de court-circuiter son ami Marco qu'elle déteste (ou aime) de plus en plus !

Finalement, il n'y a qu'un seul sujet que je n'ai pas abordé... mon dossier de l'Aide Sociale... Je ne sais pas pourquoi... C'est comme si j'avais un peu honte j'imagine... Honte d'avoir été retrouvée dans les toilettes d'une aire d'autoroute. Après 18 années de grossitude et de mochitude, je croyais être invincible... mais affronter le vide intersidéral de mes racines est le moment le plus brutal de ma vie.

Posté par sarah_ugly_fat à 12:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 juillet 2014

MERCREDI 2 JUILLET 2014 18H50 : RADIO STARMANIA

Entendu dans les coulisses de répèt de Starmania... 3 morues fermentées en train de se tenir la jambe...
- ALYSSA : Je sais pas pour vous, mais moi, ça va passer haut la main... Alyssa va avoir une mention...
- SONIA : Pfff t'as de la chance... Moi je sais pas trop... Mes parents me foutent une pression... Vivement qu'on en finisse...
- ROSETTE LA GOTHIQUE : Moi j'ai pas redoublé pour rien...
- ALYSSA : Mes parents ils vont être trop fiers de moi...
- SONIA : Si je l'ai pas, ils vont me renier...
- ROSETTE LA GOTHIQUE : Vous allez faire quoi l'année prochaine ?
- ALYSSA : Moi je me prends une année sabbatique...
- SONIA : Moi je redouble... Ou je fais médecine... Ça plairait à...
- ROSETTE : Moi je voudrais faire les beaux-arts parce que...
- ALYSSA : J'ai trop hâte de profiter de mon nouveau chéri l'année prochaine !!! Je vous ai pas dit on va peut-être vivre ensemble...
- SONIA : J'aimerais tellement me trouver un mec... si possible avec...
- ROSETTE : Moi je viens de larguer le mien... il me prenait...
- ALYSSA : Bon on va peut-être chanter hein ? Sinon l'autre dinde, il va nous péter une durite...

Quelle horreur ce trio qui ne s'écoute pas !

Je me demande ce que fait Rosette ici, déjà que j'en avais deux sur trois, mais si maintenant je dois me coltiner le trio infernal au grand complet...

Entendu plus tard dans les gradins...
- ROSETTE : Je suis choriste c'est top non ?
- ALYSSA : Qu'est-ce qu'elle devient la grosse ? C'était son poste...
- ROSETTE : J'espère qu'on sera pas toutes les deux...
- SONIA : J'espère surtout qu'elle a jeté l'éponge ou qu'elle a été virée... elle est trop naze...
- ALYSSA : Chut, elle est pas loin...
- SONIA & ROSETTE : Hé alors !!!!

J'ai hâte de leur en boucher un coin ! Mais pour l'instant je reste dans l'ombre...

Posté par sarah_ugly_fat à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

MERCREDI 2 JUILLET 2014 15H45 : ET PUIS C'EST TOUT...

VRAIMENT PARCE QUE J'ETAIS OBLIGEE... Oui ce titre de post que j'ai fini par changer résume tout... Mon avenir est en jeu. Je dois affronter le CPE... Et comme je ne veux pas finir caissière au KFC...

Mais bon, comme il reste une énorme incertitude sur les résultats... j'avoue que tout ça me passe un peu au dessus...
- CPE : Ah Sarah...
- MOI : Bonjour...
- CPE : J'ai fait ce que j'ai pu...

Tout ça fait suite à deux entretiens avec lui...
VENDREDI 9 MAI 2014 13H40: BACK TO THE FUTURE
MARDI 13 MAI 2014 13H45 : S'INVENTER UN FUTUR...

Par coquetterie, je vous ai jamais dit ce que j'avais répondu à mon CPE... Il faut dire que l'inspiration n'était pas au rendez-vous... Et puis je trouvais ma réponse un peu bateau, voire prétentieuse... En plus, ça dépend de quoi on parle... Je me vois plus parler de séries télé que du cours du CAC40 par exemple...

Mais, mes chers blogués, je vous avais laissé un indice discret comme ça au vol... Allez voir là-bas si j'y suis... : JEUDI 22 MAI 2014 18H10 : LA SPECTATRICE

Finalement c'est un blogué en plus qui m'a mise sur la voie... Mais c'est loin d'être une vocation ! Hé oui... Sarah... journaliste ???

Le CPE a l'air de mauvais poil, pas très convaincu, oh pas très concerné en fait :
- LE CPE : Toute façon, je sais pas ce que vous avez, vous voulez tous faire ça maintenant... Enfin bon, j'ai regardé, y'a des filières en fac avec des options et avec ça tu pourras préparer les concours...
- MOI : Des concours ? Berk, je croyais que j'en avais fini...
- LE CPE : Ça fait que commencer... Mais il est pas trop tard pour s'inscrire en BTS Archiviste...
- MOI : Moi vivante jamais !
- LE CPE : Y'a aussi des filières où on n'a pas besoin du bac...
- MOI : Vous avez toujours su me donner confiance...
- LE CPE : De toute façon, tu t'y es prise trop tard, et puis c'est tout !... Y'avait des concours que tu pouvais passer cette année... Et t'as raté la date des dossiers... Et puis ton dossier il est pas follichon-follichon... Peut mieux faire, peut mieux faire... Ça donne pas très envie. Et puis c'est tout !
- MOI : Alors vous me conseillez de faire quoi comme filière ?

A ce moment-là, son portable perso sonne et il répond : « Oui... non... ben prends tes affaires alors... Qu'est-ce que tu veux que je te dise ? Ben voilà, je m'en fous... Moi un loser ? Tu t'es... »

Il vient de se faire raccrocher au nez : en représailles, il balance son téléphone portable dans la poubelle !!! Mmh constructif ! Puis son fixe professionnel sonne, il lève les yeux au ciel avant de répondre : « Ouais...Ouais... Ouais... Ok m'sieur le Proviseur... Ouais... Ouais ». Il raccroche comme s'il voulait tuer le combiné !
- LE CPE : Heureusement que c'est les vacances. Bon on en était où ?
- MOI : Je suis perdue, je fais quoi l'année prochaine ?
- LE CPE : J'en sais rien moi... Pffff !
- MOI : Le C de CPE, ça veut dire quoi déjà ? Je sais plus...
- LE CPE : Pour tout te dire, j'aime pas trop les pistonnés du Proviseur et puis c'est tout... Enfin bref !
- MOI : Pistonnée ? Moi ?
- LE CPE : Je sais pas ce que tu lui as fait... Bon écoute... Franchement, t'as qu'à t'inscrire en psycho, c'est un vrai dépotoir, moi c'est la filière que j'ai faite, tranquille pépère... Et puis après tu verras ! T'auras un an pour réfléchir...
- MOI : Mmmmh, je sens qu'on avance...
- LE CPE : Tiens voilà toute la doc que je t'ai trouvée... Suis mon conseil, éclate-toi un an à rien foutre... Tu glandouilles puis ben tu passes les concours, ok ?
- MOI : Super ! Je vous dois combien ?

Oh il m'a jeté un de ces regards, très méchants ! Mais bon, il avait mérité un petit sarcasme. « Et puis c'est tout ! » Tiens il parle comme une marionnette des Guignols... J'avais jamais remarqué son tic avant aujourd'hui.

En conclusion, si lui a fait psycho et qu'il me recommande cette voie, c'est surtout pas ce que je dois faire...

Là où il a raison c'est que j'ai laissé pourrir la situation. Et maintenant que le futur devient le présent, je me retrouve les bras ballants. « Et puis c'est tout ! »

Posté par sarah_ugly_fat à 15:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]

MERCREDI 2 JUILLET 2014 0H10 : LA MISSIVE

« Je m'inquiète beaucoup pour ma petite Sarah. Dis-lui qu'elle me manque terriblement. Dis-lui que je ne l'oublie pas, que je pense à elle tous les jours en regardant les Feux de l'A. J'ai prié pour elle les jours du bac. J'aurais tellement voulu être avec elle dans ces moments difficiles. Dis-moi quand elle aura ses résultats.
Demande-lui si elle a reçu mon courrier. Je te promets que je ne lui ai pas donné mon adresse.
S'il te plaît, Marco, ne lui en veux pas. Tout est de ma faute. J'ai tout gâché. Je suis là où je mérite d'être aujourd'hui.
Enfin remercie-la pour son petit cadeau qui m'a beaucoup remuée. Dis à ton père et à ta mère que je voudrais lui parler. C'est important. Avant qu'il ne soit trop tard...»

Trop tard ? J'en ai des frissons.

Elle est là... quelque part... seule... comme moi.

Posté par sarah_ugly_fat à 00:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2014

MARDI 1er JUILLET 2014 22H10 : LE FACTEUR

Vers 22 heures ce soir, alors que je m'endors devant la série Scandal sur M6, un brin bavarde, j'entends gratter très discrètement à ma porte... On dirait une souris...

Sauf que le son est à hauteur d'homme... Comme si la souris faisait 1M70... Je me dis que je dois rêver... Mais la souris géante se remet à gratter et fait un tsssss très humain.

Je vais coller mon œil au judas... Et là surprise... Yunso encore ! Elle me regarde et me fait un chuuut du doigt posé sur ses lèvres... J'ouvre donc très discrètement... La souris Yunso entre dans ma demeure... Et se met à chuchoter...
- YUNSO : J'ai trouvé un truc pour toi... J'ai fouiné... Et je suis tombée sur un truc qui te concerne. Comme t'es ma seule amie... C'est pour toi ! Il va la chercher partout c'est bien fait.
- MOI : C'est quoi ? C'est un courrier ?
- YUNSO : Regarde, c'est la grand-mère de Marco qui lui a écrit...
- MOI : C'est personnel...
- YUNSO : On s'en bat les couilles !

Elle gagne en classe cette petite Yunso. La haine ne lui réussit pas...
- YUNSO : Y'a un passage pour toi... et y'a son adresse...
- MOI : Han, merci... merci, tellement merci.

Je l'embrasse. Elle se met à pleurer tellement elle est à fleur de peau. Elle me serre le bras autant que son cœur doit l'être...

Et elle s'enfuit comme une souris... Comme elle est arrivée.

Je note l'adresse de la Mamie. Je suis fébrile à l'idée de la lire... Je m'éloigne de la lettre afin de profiter quelques instants de ce moment plein de petites étoiles...

Le passage... j'y vais... La Mamie semble aller bien, ouf.

J'y suis... Il est court, direct... intense, touchant... Le tsunami est bien sur Paris, mais dans mes yeux seulement.

Posté par sarah_ugly_fat à 22:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]


MARDI 1er JUILLET 2014 17H15 : A VOTRE BON COEUR...

Avec cette histoire de dossier vide, j'ai complètement oublié d'aller aux répétitions de la comédie musicale hier. Quand je suis arrivée aujourd'hui avec un quart d'heure d'avance, le prof avait l'air désespéré.
- PROF : Ah ben te voilà !
- MOI : Je suis désolée...
- PROF : Tout le monde abandonne le navire...
- MOI : Comment ça ?
- PROF : C'était trop ambitieux de donner le rôle de Sadia à un garçon... Et puis tout le monde se plaint... Starmania, c'était une mauvaise idée. J'aurais dû faire un remix de concert des One Direction et de David Carreira pour les filles et d'hymnes de la Coupe du Monde pour les garçons... Pathétique monde commercial...
- MOI : Je peux vous aider si vous voulez...

Il m'a regardée les yeux terrifiés comme si je lui annonçais l'arrivée d'un tsunami sur Paris. Puis il s'est gratté la tête, avant que ses yeux reprennent vie...

Aïe... mon bon cœur vient de me perdre. Résultat mercredi prochain.

Posté par sarah_ugly_fat à 17:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

MARDI 1er JUILLET 2014 10H45 : LA PLANTE SANS RACINE...

Il n'avait pas l'air épais le bougre... Et bien le contenu est à la hauteur de son épaisseur...

Une maigre feuille de papier... qui m'a empêchée de dormir toute la nuit.

Finalement, il vaut peut-être mieux rester dans le fantasme d'une fausse vérité cousue par son imagination... Comme le fait Yunso.

Une fiction rocambolesque est parfois mieux qu'une vérité vide.

Je suis très triste. Mes rêves ont créé tant d'histoires merveilleusement dramatiques...

Vivre sans savoir c'est vivre dans l'espoir. Mais tout savoir ferme la porte des Possibles.

Un abandon, une aire d'autoroute, un procès verbal de Police ...

Tout est dit. Sans espoir de coudre et broder de vraies racines. Je suis une plante hors pot qui pousse sur polystyrène aseptisé blanc.

Il n'y a rien d'autre... C'est la fin de l'histoire, du roman, du feuilleton. En queue de poisson.

The end.

Posté par sarah_ugly_fat à 10:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juin 2014

LUNDI 30 JUIN 2014 20H05 : LE DIALOGUE VIDE

Vers 17 heures, après 3 heures de fuite en avant... j'ai sorti le dossier de ma sacoche.

Je l'ai posé sur la table de la salle à manger.

Je suis allée m'écraser sur le canapé pendant 15 minutes en espérant oublier qu'il était là à me narguer...

Je me suis dit qu'en le rangeant dans un tiroir ça irait mieux ! Et hop, ferme-la !

Mais Yunso a débarqué venant bousculer ma bataille intérieure... Une Yunso toujours plus folle à propos de ses deux colocataires et de leur hypothétique amourette :
- YUNSO : Tu permets ? Je vais observer le palier par ton judas... Ils doivent rentrer dans 5 minutes...
- MOI : Vas-y, fais comme chez toi...
- YUNSO : Heureusement que t'es là... Y'a que sur toi que je peux compter.

Je me demande pourquoi elle me dit ça, je lui parle pas... C'est sûrement ça qu'elle veut, qu'on la laisse mariner dans son jus et qu'on l'écoute sans broncher... Un dialogue vide, voilà ce qu'elle recherche.
- YUNSO : Tu vas voir, je vais les choper... Je vais bousiller leur couple... Des menteurs comme des arracheurs de dent.
- MOI : Il faudrait que tu leur parles... non ?
- YUNSO : Autant parler à un mur... Et pour leur dire quoi ? Hein ?

Exactement ça... un dialogue avec elle-même en somme. J'aurais mieux fait de me taire effectivement ! Ça la déconcentre. C'est bien Yunso le mur dans l'histoire...

Les deux garçons sont passés, et elle n'a rien vu.
- YUNSO : Je les aurai un jour... je les aurai !
- MOI : C'est bon signe si t'as rien vu...
- YUNSO : Ouais, t'as raison... peut-être que je me trompe... Tu me laisseras revenir ?
- MOI : Quand tu veux...

Trois secondes de lucidité, et hop elle retourne dans son tourbillon infernal !

Finalement, 5 minutes après son départ, j'ai rouvert mon tiroir. Rien ne rend plus malheureux que de faire l'autruche... C'est repousser la vérité aux calendes grecques, comme ce que fait Yunso.

Alors j'ouvre le dossier... mais je ne suis pas seule. Un pot de Nutella est à mes côtés, et il est tout neuf.

Posté par sarah_ugly_fat à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LUNDI 30 JUIN 2014 14H45 : LE DOSSIER

Mme Rondin m'a appelée ce matin pour qu'on aille déjeuner toutes les deux, elle avait l'air mal à l'aise, impatiente de me dire quelque chose... On se retrouve pour manger une salade au Prêt A Manger de Madeleine, pas loin de son rendez-vous d'après-midi...
- MOI : Il y a un truc qui va pas Madame Rondin ?
- RONDIN : Tout va bien Sarah, mais je te dois quelque chose... Tu me le réclames depuis longtemps... Je te l'ai ramené... Tu as 18 ans maintenant... Mais on est jamais trop préparé pour ce genre de chose...

Elle me sort un dossier de sa sacoche... Il y a mon nom dessus et un numéro... Il y a aussi le nom de l'organisme... l'Aide Sociale à l'Enfance !

- RONDIN : On peut attendre si tu veux... On peut l'ouvrir ensemble maintenant... Tu peux le lire seule... C'est comme tu le sens.
- MOI : Je sais pas trop...

Ce dossier, je l'ai désiré toute ma vie... et maintenant qu'il est sous mes yeux, il me terrifie. Il n'a pas l'air très épais.

J'ai besoin de l'apprivoiser ce dossier, je sais pas vraiment s'il va me faire du bien... En attendant, il vient de me couper l'appétit.

Je n'ose plus en parler, Mme Rondin me parle du bac, de mon appartement, tout pour éviter le sujet qu'elle regrette sûrement d'avoir amené sur le tapis. Je ne vais pas lui reprocher... je me débine tout simplement.

Le déjeuner ne dure pas bien longtemps. Mme Rondin est pressée. Peut-être gênée... Au moment de partir, on regarde toutes les deux le dossier comme s'il allait nous sauter au visage.

C'est à qui l'attrapera la première...

Dans un élan de courage je me jette dessus. Je le range dans ma sacoche.

« Tu m'appelleras quand tu veux, hein Sarah ? »

Ça dépendra du contenu. En attendant la bombe ronronne dans mon sac.

Posté par sarah_ugly_fat à 14:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LUNDI 30 JUIN 2014 0H55 : WEDDING BLUES

J'étais désœuvrée aujourd'hui dimanche... Comme un wedding blues de la mariée... Toutes ces bonnes ondes qui sont apparuse comme par magie et qui ont disparu aussi brutalement... Une parenthèse enchantée en somme... Ou bien un rêve très réel...

Le seule preuve que cette journée idyllique a bien eu lieu est une photo, un polaroïd pris sur place... avec ma robe rose et mes cheveux en pétard pas encore bien réveillés...

J'y étais.

Le clin d'œil volontaire ou non de ce mariage entre femmes, c'est qu'hier, samedi, avait lieu la gay pride de Paris. En même temps... Coïncidence ou message ?

Mon ami David est venu courir ce soir avec moi afin de « brûler toutes ses toxines »... Il faut dire que j'en avais aussi à consumer !!!

Mais je crois que David avait surtout besoin de s'épancher sur son père qui re-boit beaucoup trop, sur sa cuite de la semaine dernière dont il a énormément honte, de ses potes de S qui ne l'écoutent pas... Et il a fini par me faire une confidence... : « Ça me fait du bien de te parler, t'es la seule à qui je peux me confier... »

Ça me brûlait les lèvres de lui répondre : « Et ta copine alors ? », mais bon je me suis mordu les lèvres à la place...

Enfin j'ai pas osé lui demander si ses affirmations de beuverie étaient vraies... Il s'est vanté la semaine dernière que son père lui paierait un voyage à New-York s'il avait son bac avec mention... Peut-être à cause des effluves de l'alcool... chez David ou chez son père !

Mon été n'a pas d'histoire écrite à ce jour... Il faut dire que je n'imagine rien après le couperet du 4 juillet... Je dois pourtant aller parler avec le CPE de mon avenir la semaine prochaine...

Avant de dormir, j'ai une pensée réconfortante du mariage de Paola et sa femme qui respiraient le bonheur à chaque instant... Je me demande si la Mamie est heureuse là où on l'a enfermée... Je me demande si mon Chien est heureux là où il est...

J'embrasse tous mes blogués. Je me demande si vous êtes heureux vous aussi parfois derrière votre clavier...

Wedding blues, assurément ! Mais où est mon marié alors ?

Posté par sarah_ugly_fat à 00:55 - Commentaires [6] - Permalien [#]