Tout d'abord, puisque nous fixons nos propres objectifs, j'ai encouragé les deux Cailleras à mettre des distances minables. 10 longueurs en trente minutes, c'est amplement suffisant... quand on n'a ni nageoire, ni branchie... Ces deux-là ne sont pas des poissons dans l'eau, seulement des mammifères et pas vraiment marins.

Et sur les nages, on va mettre crawl et brasse, du basique ! On va leur coller une bouée en polystyrène sur le crawl... Bref si je pouvais leur mettre des brassières, une bouée canard et un moteur de jet-ski, je le ferais...

Et c'est moi qui vais suivre leurs performances sur une petite fiche... Pendant qu'Alyssa soutient Sonia dans la ligne d'à côté... Aïe ! C'est parti pour trente minutes de course et de rivalité... sur le bord de la piscine !!! J'arrête pas de hurler : « Tina-Tina-Tina » puis « Fatima-Fatima-Fatima »...
- ALYSSA : On entend que toi ! La ferme...
- MOI : Tiens, ça fait longtemps que tu l'as pas ouverte la tienne...
- ALYSSA : Je m'abaisse pas à parler à des filles comme toi...
- MOI : Allez Tina, rattrape Fatima, bouge tes pieds sinon tu vas couler...
- ALYSSA : Vous êtes misérables...
- MOI : De qui tu parles là ?
- ALYSSA : Vous me faites pitié, toi et ton petit club...
- MOI : Pas autant que ton château et tes servantes...
- ALYSSA : Au moins, moi je les contrôle, et elles me font pas honte...
- MOI : Chez nous, c'est la liberté d'expression qui prime !
- ALYSSA : Elles savent parler ? Je croyais que c'était plutôt des petits animaux de compagnie !

Je vois rouge. Quand c'est pour moi j'encaisse, quand c'est pour mes 2 cailleras, j'enrage...
- MOI : C'est vrai que tu t'y connais en petit soldat décérébré...
- ALYSSA : Tu parles pour Ashley, là... Qu'est-ce qu'elle était conne...
- MOI : Sûrement la plus intelligente de ton petit club à toi... Allez Fatima, arrête de t'accrocher à Tina !!!
- ALYSSA : Tu la défends maintenant ? Ça m'étonne pas, ton club c'est vraiment les chiens errants qu'on devrait piquer...
- MOI : Ashley, elle m'en raconte des belles sur toi, et tu la connais, c'est pas difficile de lui tirer les vers du nez...

A son tour de voir rouge !!! Et toc...
- ALYSSA : Allez Soniaaaaaaaaaaaaaaaaa ! Y'a des baleines radioactives qui te suivent là !!!
- MOI : Allez les Segro ! Vous allez vous faire doubler par une crevette sans tête !
- ALYSSA : Vous êtes vraiment affreuses toutes les trois, c'est un film d'horreur...
- MOI : Et vous... vous respirez la morve contaminée, vous êtes des sangsues zombies bouffeuses de sang... Vous êtes mortes dans le film !!!
- ALYSSA : N'importe quoi ! T'as vraiment aucune répartie...
- MOI : Je comprends pourquoi ton mec il a fini par coucher avec ton frère après avoir couché avec toi...

Ouh là, chemin interdit, marécages... danger !!! Et encore j'aurais pu utiliser un autre verbe que « coucher », n'est-ce pas ?

La cocotte minute siffle ! Elle se jette sur moi et tente de me pousser à l'eau, je me défends, et là patatras, Alyssa glisse et nous tombons dans la piscine en même temps...

Pile au moment où nos clubs respectifs sont de passage... Le début d'une longue série de catastrophes...