Cette agression verbale au parc a laissé des traces... puisque j'ai tapé « réduction mammaire » sur Internet, moi qui suis totalement hermétique à la chirurgie (toujours ratée) qui n'a d'esthétique que le nom.

Il a fallu que j'en parle à Ash cette semaine...
- MOI : Tu penses quoi de mes seins ?
- ASH : Hein ?
- MOI : Oui les gros lolos là t'en penses quoi ?
- ASH : Ben c'est des gros lolos... par rapport aux miens !
- MOI : Tu voudrais pas que je t'en donne un peu ?
- ASH : Comment ça ?
- MOI : Laisse tomber...
- ASH : Je te préviens Sarah, si tu tournes lesbienne, je me tire d'ici !

J'ai explosé de rire, puis elle aussi. Mais ça n'a pas fait avancer le schmilblick (oui oui je connais cette expression à mon âge après l'avoir entendue et fait des recherches sur le site de l'INA).

Je ne m'imagine pas avoir une conversation sur mes seins avec David... encore moins avec la parfaite Cristal.

Du coup, j'ai décidé d'aller là où je suis sûre qu'une conversation sur mes seins ne gênera personne... avec une personne spécialiste des seins, des vrais et des faux...

Salut Tatie Balboa ! Mais oui souvenez-vous... la patronne des ... au Bois de... Elle est en semi-retraite rue de... Enfin pas totalement ! Bref...

Direction l'asiatique ouvert que pour elle et moi dans la même rue !

Je lui ai raconté l'agression des Témoins puritaines et tout ce que ça a généré chez moi... Tempête sous un crâne...
- TATIE B. : Non mais ma chérrrriiiie, tu aurais pas dû remettre ce pull, tu aurais dû enlever ce soutien-gorge ridicule qui n'est pas bon pour toi...
- MOI : Bien sûr...
- TATIE B. : Tu crois qu'elles ont réagi pourquoi, ces 2 bonnes sœurs de Jéhovah ?
- MOI : Bah j'ai offensé leur dieu...
- TATIE B. : Certes... rassure-toi, ce n'est pas le Dieu de tout le monde ! Moi je ne crois qu'au dieu de la bonne chaire...
- MOI : Oui mais vous c'est vous...
- TATIE B. : Tu sais quoi, j'ai des copines qui se damneraient pour avoir ça...
- MOI : Mais qui voudrait d'un paquet pareil ?
- TATIE B. : Mais qu'est-ce qu'elle est naïve... !!! Tu crois vraiment que ces 2 poutasses (sic) en avaient contre la mocheté de ta poitrine ? Rien ne fait moins bon ménage que le sexe et les cul-bénis... la nature t'a donné quelque chose de très désirable et il faut faire avec.

J'ai rougi de la tête aux pieds ! Il a même fallu que je boive un litre d'eau dans la foulée. Tout ça m'a fait réécrire toute l'histoire depuis samedi dernier... C'est pas pour autant que je me sens plus à l'aise !

- MOI : Vous pensez que je pourrais être comme Sarah Fraisou ?
- TATIE B : C'est qui celle-là ? Une concurrente ?
- MOI : C'est une fille de la télé-réalité ! Elle a des formes, c'est le moins que l'on puisse dire.
- TATIE B. : Bon la télé-réalité, mon oiseau de paradis, c'est sur mes heures de boulot, y'a des sorties de bureau à cette heure-là donc y'a du monde au portillon...

Je savais pas trop qu'il y avait des heures creuses et des heures pleines dans son « travail »...

- TATIE B. : En tout cas, tu fais fausse route et tu as eu raison de venir voir Tatie B., ma ruminante des prés... Assume tes grosses mamelles, et tu verras le résultat !!! Je te garantis un feu d'artifice à la traite...
- MOI : Bon, j'ai faim, on peut ravoir du riz cantonais ? Le B12 là avec les lardons... Ça me donne faim le temps là... non ?

Ben oui c'est tout ce que j'ai trouvé pour couper court... Pourtant, en vrai, j'avais plus faim du tout !!!

Ben oui, je vais pas me changer : tout ce champ lexical de la vache et de ses pies... Berk ! De quoi me couper l'appétit ! Même sans faim, il a fallu que j'assume mon changement de sujet très hasardeux et ma 2ème assiette de riz. Je suis sortie de cette conversation gavée... dans tous les sens !

Comme disait Tartuffe : « Couvrez ce sein que je ne saurais voir... »